cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Balak
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




L’enfant pauvre, l’adjoint au maire et le président

L’enfant pauvre, l’adjoint au maire et le président

Une histoire inédite entendue de la bouche du président russe, Vladimir Poutine.

par
Plus...

C’est le rav Berl Lazare, grand rabbin de Russie, qui a entendu cette histoire de la bouche du président et l’a rendue publique il y a quelques jours.

 « Je vais vous raconter une petite histoire qui a eu lieu à St. Petersburg, il y a cinquante ans. C’est l’histoire d’un jeune enfant non-juif qui a grandi dans une famille très pauvre. À cette époque, la plupart des gens vivaient dans des appartements communautaires, que plusieurs familles se partageaient, avec une cuisine et une salle de bains communes.

Les parents de cet enfant dont nous racontons l’histoire n’étaient pas souvent à la maison, mais il a eu de la chance. Car ses voisins, qui vivaient dans la chambre d’à côté, l’invitaient chaque jour. Le père de famille, qui était enseignant, l’aidait à faire ses devoirs. En fait, cette famille juive étaient un peu ses baby-sitters… Il mangeait chez eux les repas de Chabbat. Jusqu’à aujourd’hui, il se souvient comment ils avaient l’habitude d’ouvrir un vieux livre et de lire quelques passages pendant le repas.

Cet enfant a été très impressionné par cette famille, dont les membres ne se disputaient jamais. Le mari et la femme se respectaient, et pour lui, ils étaient un modèle.

Bien des années après, cet enfant grandit et devint maire-adjoint de St. Petersburg. Il y a de cela 19 ans, on lui soumit un problème concernant l’ouverture d’une école juive dans la ville. En effet, au ministère de l’Éducation, quelqu’un avait décidé d’empêcher la création de cet établissement.

Et voici donc l’enfant de notre histoire, devenu adjoint au maire de la ville, se rendant aux bureaux du ministère de l’Éducation pour y rencontrer le vice-ministre.

— Pourquoi n’acceptez-vous pas d’ouvrir une école juive à St. Petersburg ? lui demande l’adjoint au maire.

— Parce que je suis juif, répondit le vice-ministre, qui ne voulait pas qu’on pense qu’étant juif, il favorisait sa communauté.

Mais le jeune garçon devenu adjoint au maire ne l’entendait pas de cette oreille. Il signa lui-même les papiers alors que cette prérogative ne lui appartenait pas. Et c’est ainsi que s’est ouverte la première école juive de St. Petersburg.

Cet enfant, c’était Vladimir Vladimirovitch Poutine.

Cet article a paru dans le journal Hamodia – Édition française

21/12/2015

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 4

(4) Anonyme, January 3, 2016 10:41 AM

Je n'y crois pas trop...

Je n'y crois pas trop. Il ne faut pas oublier qu'une commission a ete cree en Russie dans le but de verifier les livres de Thora, et de les censurer si besoin !!! Et pour ceux qui n'y croient pas, je suis moi-meme d'origine russe, et les sites sur le sujet en cette langue sont souvent plus fiables que les traductions souvent erronnees. Mon pere l'a lui-meme lu sur un site israelien en russe, c'est a dire de journalistes russes.
Nous ne sommes pas loin de la nouvelle URSS, ce quii ne presage absolument rien de bon contrairement a ce que certains semblent penser. Les premiers frappes lors des conflits sont toujours les Juifs, comme l'a si bien demontre le siecle dernier.
Avec l'aide d'Hachem, nous serons epargnes.

(3) Valérie, December 23, 2015 11:01 AM

joli conte

J'y crois pas

(2) Daouda, December 22, 2015 1:44 PM

J'admire Poutine

Le Président russe Vladmir Poutine est l'homme que j'admire le plus des dirigeants du monde actuel. Il me permettre d'espérer revivre l'ère soviétique et de croire en une force capable de défier les USA. Avec Poutine l'espoir d'une re-bipolarisation du monde est permis

(1) Maryse, December 22, 2015 10:07 AM

Merci

Merci à Aish de nous faire partager cette belle histoire.
Je l'ai lue il y a quelques jours sur Europe-Israël, j'ai été très émue et je la relis aujourd'hui avec la même émotion.
Je ne suis pas étonnée de cette partie de l'enfance de Vladimir Poutine, son regard contient parfois une étincelle qui vient de très loin.
Merci

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub