Quel que soit son niveau d’éloignement face à son judaïsme, un juif sera toujours choqué par l'idée de croire en Jésus. Et c’est là l’obstacle majeur rencontré par les missionnaires chrétiens s’efforçant de convertir des juifs.

Pour résoudre ce problème, certains missionnaires se sont rabattus sur une tactique pour le moins sournoise. Ils ont fondé un mouvement nommé « Juifs pour Jésus », qui emploie un lexique de termes à consonance juive dans le but inavoué de rendre Jésus plus accessible aux juifs. Par exemple:

  • Les membres de la secte « Juifs pour Jésus » ne vont pas à l'église, ils prient dans une « synagogue messianique ».
  • L’office n’a pas lieu le dimanche, mais le samedi, le Chabbat juif.
  • Ils professent qu’en acceptant Jésus comme Messie, on ne se convertit pas au christianisme, on devient « un Juif complet ».
  • Le Nouveau Testament est appelé Brit Hadacha (terme hébraïque signifiant « Nouvelle Alliance »).
  • Leur symbole n'est pas une croix mais un arbre.
  • Le baptême est remplacé par une immersion dans un mikvé.
  • Il n’y a pas d’hostie, mais de la Matsa.
  • Les fidèles portent un tallith et une kippa, et sortent un rouleau de la Torah de l'Arche Sainte - comme dans toutes les synagogues. Après tout, proclament-ils fièrement, Jésus lui-même était juif!

Tactiques médiatiques

Leurs campagnes missionnaires sont extrêmement bien financées et leurs organisateurs infatigables. L’organisation « Juifs pour Jésus » a déjà dépensé des millions de dollars dans la publicité, dans la presse écrite et à la radio, et a mené une campagne de publicité dans les métros new-yorkais et sur les sites internet les plus visités à ce jour. Si vous tombez un jour sur l’une de ces annonces, il est de votre devoir d’écrire une lettre de protestation à l'organisation hôte.

Il incombe à tous les Juifs de prendre position sur ces sectes mensongères

La comédienne Joan Rivers elle même, s’est mise à hurler en direct après qu’une publicité pour les Juifs de Jésus ait été diffusée dans son émission de radio. L'annonce mettait en scène deux hommes juifs en train de d’argumenter au sujet du fait que Jésus soit le messie juif, tandis que la chanson Hava Nagilah se faisait entendre en fond sonore. « On ne fait pas de prosélytisme dans mon émission, » a déclaré Rivers. «Je suis née juive et j'ai l'intention de mourir juive. Comment osez-vous diffuser cette publicité pendant mon émission. Je trouve cela dégoûtant, je trouve cela choquant, et je trouve cela ridicule! »

Qui sont les vrais juifs messianiques ?

L’organisation « Juifs pour Jésus » est une organisation subversive. L'approche des missionnaires consiste à prendre au piège les gens sans méfiance et comprend des citations de versets de la Torah sortis de leur contexte ainsi que de grossières fausses traductions de ces derniers.

Ces tromperies trouvent leur pleine efficacité lorsqu’elles concernent les juifs qui n'ont aucune connaissance de leur propre héritage. En Russie, par exemple, où l'éducation juive avait été supprimée depuis 70 ans, les missionnaires « parrainaient des réunions de réveil juif », où un prêtre vêtu d’un Talit exhortait des foules de juifs russes sans méfiance à « accepter Jésus dans leur cœur. »

Le plus triste, c'est que des dizaines de milliers de Juifs (y compris environ 50.000 aujourd'hui en Israël) se sont laissé prendre au piège.

L’ironie dans tout cela c’est que le terme « Juifs messianiques » pourrait théoriquement convenir aux juifs. En effet, l’un des célèbres 13 articles de foi de Maïmonide stipule:

«Je crois avec une foi totale en la venue du Messie, et même s'il peut tarder à venir, je me prépare tous les jours à ce qu'il vienne. »

Par bonheur, il existe deux excellentes organisations qui combattent cette activité missionnaire et qui ont réussi à attirer ces «convertis» au judaïsme.

Pour en savoir plus, rendez vous sur jewsforjudaism.org et outreachjudaism.org.