Pourquoi une fin aussi décevante ? (1ère partie)

Matot (Nombres 30:2 - 32:42)

La Torah est un livre de grands drames, n'est-ce pas? Alors pourquoi le livre de Bamidbar se termine-t-il sur une histoire apparemment inutile d'une conquête fortuite de certaines villes par un illustre inconnu ?


La Torah est un livre de grands drames, n'est-ce pas? Alors pourquoi le livre de Bamidbar se termine-t-il sur une histoire apparemment inutile d'une conquête fortuite de certaines villes par un illustre inconnu ? Cette semaine et la semaine prochaine, Rav Fohrman trace des parallèles épiques avec les histoires de Yaakov, Yossef et Yéhouda.




 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.

  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub

Recevez notre newsletter Hebdomadaire

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Notre politique de confidentialité