Le début de la Parsha Tzav décrit comment chaque matin, un des Cohanim (prêtres) avait pour tâche de nettoyer les cendres accumulées sur l’autel du Temple à Jérusalem

Le Talmud explique que les Cohanim se disputaient littéralement tous les matins pour être celui qui remplirait cette fonction. Ils allaient jusqu'à faire la course le long de la rampe pour arriver le premier auprès du tas de cendres.

Ceci illustre le désir profond des Cohanim à servir D.ieu. Ils se battaient pour avoir le privilège de nettoyer l’endroit ! (si l’on pouvait seulement réussir à convaincre nos enfants de nettoyer leur chambre…)

Le Talmud poursuit sa description et raconte l’histoire suivante ; alors que deux Cohanim faisaient la course pour parvenir en premier au sommet de l’autel, l’un poussa l’autre qui tomba et se cassa la jambe. De tels incidents se répétèrent si souvent qu’il fut décidé d’adopter un système de tirage au sort pour désigner le Cohen qui serait en charge le matin de retirer les cendres.

L’enthousiasme des Cohanim est certes remarquable. Mais la manière parfois de l’exprimer faisait plutôt honte au Temple, sainte demeure de D.ieu.

Il existe un principe dans le judaïsme intitulé Derech Eretz Kadma L'Torah – Une bonne attitude envers autrui précède la Torah. Il est inconcevable que l’on puisse être grossier envers les autres, alors que l’on proclame être un serviteur dévoué de D.ieu.

Donc, la prochaine fois que quelqu’un vous fait une queue de poisson en voiture, rappelez-vous que chaque être humain est créé à l’image de D.ieu et que respecter l’autre , en toutes circonstances, est une des plus belles manières de faire preuve de respect envers D.ieu.