cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Plus...

Bamidbar(Numbers 1:1-4:20)

Un enfant unique

J’ai reçu un jour pour Chabbat un invité qui avait dix-huit frères et sœurs. Actuellement, avec mon épouse issue d’une famille de douze enfants, ce n’est plus une si grande affaire pour moi. Mais à l’époque, j’avais beaucoup de questions à poser. L’une des questions qui me fascinaient était ce qu’il pensait que ses parents ressentiraient s’il venait à disparaître pour quelques semaines. Remarqueraient-ils son absence ? Ou peut-être pouvait-il réussir à rentrer au bercail avant qu’ils ne se rendent compte de son départ ? Était-il seulement le numéro 14, ou se sentait-il particulier d’une manière ou d’une autre ?

Je fus stupéfait lorsqu’il me raconta que lui et chacun de ses frères et sœurs se sentaient presque comme un enfant unique. Chacun ressentait l’amour de ses parents presque comme s’ils n’avaient pas d’autres enfants. S’il disparaissait, ses parents ne se sentiraient pas différents de parents dont l’enfant unique a disparu.

J’y réfléchissais pendant quelques minutes et je réalisais que j’éprouve moi-même les mêmes sentiments. J’ai six enfants. Si l’on m’en enlevait un, que D.ieu en préserve, il ne m’en resterait pas simplement cinq. J’aurais perdu un monde entier. Chacun est unique en son genre et possède un style qui lui est propre. L’un est responsable ; l’un est affectueux ; l’un est souriant ; l’un est si plein de vie et l’un est (malheureusement pour lui) exactement comme son père. Ce ne sont pas cinq clones. Ce sont cinq individus et j’aime chacun d’entre eux indépendamment des autres.

Que ce soit un, quatre ou dix-neuf, chaque enfant est précieux aux yeux de ses parents. Chacun est un monde en soi.

Cette idée s’applique aussi à D.ieu. Que ce soit dix-neuf enfants ou cinq milliards, il n’y a pas de différence. Chacun d’entre nous est un enfant unique. Chacun est un univers entier. Chacun est précieux à sa manière. D.ieu nous aime, car chacun d’entre nous est unique et spécial.

Dans la section de cette semaine, D.ieu compte le peuple juif. Il connaît notre nombre, mais Il veut que nous sachions que chaque personne compte. Nous ne sommes pas un peuple de millions. Nous sommes des individus particuliers qui, tous ensemble, forment un peuple. Chacun est indispensable. Si l’un d’entre nous disparaît, D.ieu le remarque, et S’en préoccupe.

Au même titre que dix-neuf enfants des mêmes parents peuvent tous se sentir comme un enfant unique, cinq milliards d’enfants d’un seul D.ieu peuvent tous ressentir leur singularité. Lorsque nous nous sentons en sécurité grâce à l’amour prodigué par nos parents, nous disposons de la confiance nécessaire pour aimer, nous aussi, ceux qui nous entourent.

23/5/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub