cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Plus...

Vayakel(Exode 35:1-38:20)

Dans quel but ?

La Parasha de cette semaine débute par quelques versets sur Chabbat pour être ensuite consacrée presqu’exclusivement à la description de la construction du Tabernacle. Nos Sages déduisent de cette juxtaposition que l’on ne peut construire le Tabernacle Chabbat. On aurait pu penser toutefois que la construction du Tabernacle, grâce auquel il est possible d’établir une relation plus profonde avec D.ieu, pourrait être plus importante que le respect du Chabbat. Ce qui n’est pas le cas. Pourquoi ?

« Construire » est un acte ordinaire, voire banal. Or, lorsque nous sommes absorbés dans notre ordinaire, quelque soit la noblesse de nos objectifs, il nous est trop facile d’oublier nos motivations.

Ainsi, une infirmière peut faire des prises de sang toute la journée et ne devenir qu’une technicienne en prise de sang et non pas quelqu’un qui sauve des vies humaines. Un bénévole peut aider le Tiers-Monde en creusant des tranchées d’irrigation, et ne devenir qu’un simple ouvrier creusant ces tranchées, au lieu d’une personne contribuant au développement d’une Nation. De la même manière, quelqu’un participant à la construction du Sanctuaire de D.ieu, peut se voir comme un simple maçon.

Mais Chabbat est le jour où nous nous arrêtons et nous rappelons le pourquoi de nos actions. C’est un jour durant lequel nous devons cesser de faire ce que nous faisons les autres jours pour nous rappeler précisément pourquoi nous le faisons. Si la réponse est satisfaisante, Chabbat nous aura été utile pour que notre semaine soit significative. Mais si la réponse n’est pas satisfaisante, Chabbat nous aidera, du moins faut-il l’espérer, à orienter notre vie afin qu’elle ait plus de sens.

Sans cette pause de Chabbat pour mieux réfléchir, même la construction du Tabernacle de D.ieu pourrait perdre toute sa signification. Sans compter les milliers de tâches que nous accomplissons au quotidien. Nous dépendons chaque semaine de façon cruciale de cette perspective sur la vie, tout au long de l’année, sans aucune exception.

13/3/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub