cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Plus...

Vayigach(Genèse 44:18-47:27)

La critique affectueuse

Dans la section de Torah de cette semaine, Joseph se lance dans un long plaidoyer pour réprimander ses frères. La réprimande qui fait partie des 613 commandements, est considérée comme faisant partie intégrante de la Mitsva d'aimer son prochain, incluse dans toute relation entre humains. Nos sages nous enseignent qu’une relation dépourvue du moindre reproche, est dénuée d'amour véritable. 

Un instant d'introspection dans notre expérience personnelle le confirmera. En effet, ce sont généralement les personnes qui nous aiment le plus, soit nos parents et notre conjoint, qui nous critiquent le plus ! 

Mais pourquoi la critique et l'amour vont-ils de pair ? 

Si vous aperceviez quelqu'un que vous aimez vraiment, en train de marcher le long d'une falaise, vous ne manqueriez pas de lui hurler d’arrêter. De même, si vous le voyez sombrer sur le plan spirituel, vous ressentirez le vif besoin de l'exhorter à cesser. Lorsque nous voyons quelqu'un que nous aimons, par exemple, traiter incorrectement ses parents, se conduire de façon malhonnête ou se joindre à un groupe de gens de mauvaise fréquentation, nous ressentons fortement la nécessité d'intervenir – non pas pour nous mais pour le bien de cette personne, car nous souhaitons le bonheur des gens qui nous sont chers. Craignant que certains écarts les conduisent dans la voie opposée, nous tentons de rectifier leurs erreurs. Dans la plupart des cas, notre intervention sera mal accueillie. Mais si notre critique provient d'un réel sentiment d'amour, nous sommes prêts à accepter le risque de provoquer n’importe quelle réaction véhémente. 

Il existe une autre raison pour laquelle la réprimande est liée à l'amour. En règle générale, nous n'osons faire des reproches que dans le cadre d'une relation affectueuse intense. Sil s'agit d'une relation moins solide, nous craindrons que nos critiques éloignent l'autre personne de nous. J’ai découvert que bien souvent, les couples célibataires ont peur d'exprimer ce qu'ils pensent vraiment, de peur de perdre leur compagnon. C’est pourquoi, ils préfèrent esquiver les problèmes et les balayent sous le tapis. 

L'amour sincère du prochain  nécessite la critique. Nous ne savons pas toujours comment l'exprimer avec la sensibilité requise afin qu’elle soit productive. En effet, la plupart du temps, il nous semble avoir commis une horrible erreur. Mais lorsque nous nous trouvons à notre tour du côté de celui qui reçoit des réprimandes désobligeantes provenant de personnes qui nous aiment, rappelons-nous que La critique ne découle pas d'un manque d'appréciation, mais bien au contraire, du fait que nous leur sommes extrêmement chers.

15/3/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub