cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Plus...

Yitro(Exode 18-20)

Prendre le temps d’être

Les gens sont souvent surpris de découvrir que le respect du Shabbat fait partie des dix commandements. Ils ont plus de facilité à comprendre que le vol, le meurtre ou l’adultère représentent des anathèmes pour le judaïsme. Mais pourquoi diable le Shabbat devrait-il figurer dans la liste des dix finalistes ? 

J’ai souvent entendu dire qu’au cours des âges, le Shabbat a préservé les Juifs plus que les Juifs ne l’ont préservé. Je crois que cela est très vrai. Le Shabbat, on ne doit même pas parler d’affaires, et encore moins travailler. On ne peut prendre la voiture, ni le téléphone, ni allumer un ordinateur, ni cuisiner, ni faire des achats. C’est une journée totalement exempte de distractions. Une journée où l’on s’extrait du rush quotidien de la société moderne. Au lieu de faire, nous redécouvrons le bonheur de l’être

Comment une personne peut-elle occuper sa journée sans iPhone, sans voiture, sans shopping ou sans boulot ?

Et bien, on peut pour commencer passer beaucoup de temps avec sa famille, sans être dérangé. Puisque vous ne pouvez pas regarder la télé ou aller faire des courses avec eux, vous êtes bien obligé de faire ce que vous évitez tout le temps : leur parler, les considérer ! Et que penseriez-vous de profiter avec eux de ce monde superbe qui nous entoure ? S’offrir une ballade en famille, respirer l’air pur, regarder les arbres et les fleurs, ressentir la nature. 

Mais la plus belle chose que le Shabbat nous invite à faire, c’est de nous arrêter pour réfléchir et nous remettre en question. Pourquoi est-ce que je fais tout cela ? Est-ce que je contrôle ma vie ou est-ce que je fonctionne en pilote automatique (qui m’a depuis longtemps fourvoyé sur un parcours indésirable ?) Est-ce que je cours vers un but, ou est-ce que je cours pour le simple fait de courir ? 

Shabbat est un temps dédié à la réflexion, un temps destiné à nous rappeler la raison pour laquelle nous vivons. Sans cette journée qui vous force à lever la pédale, nous ne le ferions jamais. Nous deviendrions tellement pris par notre vie, que nous en oublierions à quoi elle sert. Les gens pensent souvent que le Shabbat nous limite. Il est clair qu’ils n’ont jamais vraiment vécu un Shabbat. Je ne connais rien qui soit aussi libérateur. Certes, Shabbat limite nos actions, mais seulement pour libérer notre âme et notre cœur. 

Etrangement, cela s’applique également à la vie d’une nation. Shabbat est l’un des Dix Commandements, parce que sans lui, les Juifs auraient depuis longtemps oublié leur véritable identité.

15/3/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 2

(1) Caro, January 31, 2013 11:10 AM

Qui est l'auteur de cet article?

Qui est l'auteur de cet article? Son nom

L'équipe d'Aish.fr, January 31, 2013 6:54 PM

Cet article a été écrit par le Rabbin Shaul Rosenblatt.

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub