L'ère messianique: la paix mondiale, la fraternité entre les hommes... Quelle belle rhétorique ! Mais après un 20ème siècle au cours duquel « l'Humanité » a assassiné bien plus de personnes que durant les 19 siècles précédents réunis, comment les Juifs peuvent-ils encore croire que la rédemption est possible ? Dieu va-t-il réellement envoyer un beau matin, tout simplement, un rédempteur sur un âne blanc, et tout finira par s’arranger comme par enchantement ? Ceci semble assez naïf et tenir plutôt d'un rêve utopique. 

Dans la section de Torah de cette semaine, Jacob prophétise à propos de la date à laquelle surviendront les temps messianiques. Il ne lui est pourtant pas permis de l’annoncer à ses enfants. Pourquoi ? Parce qu’il n'existe rien de plus encourageant pour le peuple juif à travers les âges, que d'attendre un temps déterminé ou les choses changeront complètement. Pourquoi nous priver de cet espoir? 

En effet, nous, Juifs, ne voyons pas l'ère messianique comme quelque événement surnaturel que Dieu imposera au monde. Il s’agit plutôt d’un idéal que le monde doit s'efforcer d'atteindre. Nous nous sommes vus confiés un monde imparfait dans le but de le parfaire. Il est tellement facile de blâmer Dieu pour tous les problèmes de ce monde. Reporter nos blâmes sur autrui est humain. Cependant, nous devons savoir qu'en vérité, c'est nous qui sommes responsables de la grande majorité des horreurs de ce monde. 

Les êtres humains sont tellement absorbés par leurs propres vies et par leurs problèmes qu'ils se soucient bien rarement de ce qui pourrait être fait pour parfaire le monde qui les entoure. Le monde devient donc un chaos et, au moindre problème, ils accusent Dieu d'avoir créé un monde raté ! Ce serait drôle si ce n'était pas si triste. 

Croire que le Messie sera un beau jour parachuté dans ce monde par Dieu et qu'il changera miraculeusement tout sur son passage constitue un fantasme infantile. Mais d'un autre côté, croire que la réparation du monde est impossible relève d’un cynisme d’adulte. 

Jacob ne pouvait pas nous annoncer une date, car une fois qu'une date est fixée, sa concrétisation n'est plus entre nos mains. Pourtant le judaïsme affirme que celle-ci dépend entièrement de nous. Il nous revient de créer l'ère messianique, et certainement pas en nous contentant de nous asseoir et de l'attendre passivement.  

Il ne nous reste plus qu'à nous prendre en main et à agir !