cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Émor
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Au nez et à la barbe de BDS, Matisyahu chante Jérusalem !

Seul face à une marée de drapeaux palestiniens, l’artiste juif américain a chanté de toutes ses fibres : « Jérusalem, si je t’oublie ! ». À regarder…

par Matisyahu
Plus...

Parce qu’il avait refusé d’afficher publiquement son soutien à la création d’un État palestinien, la star juive du reggae s’est fait boycotter du festival Rototom Sunplash de musique de Benicassim, sous la pression de BDS.

Mais suite à la vague de protestations entraînée par cette décision injuste et discriminatoire, les organisateurs du festival ont fini par s’excuser et l'ont réinvité à se produire comme prévu.

Le soir du concert, face à une foule dans laquelle flottaient de nombreux drapeaux palestiniens, Matisyahu n’a pas hésité à interpréter son grand succès : « Si je t’oublie Jérusalem. »

Une prestation courageuse qui mérite le détour !

Plus...
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 4

(4) Mymy, November 5, 2016 11:33 PM

Courage,dignité, impassibilité

Allez, trace mon frère !
Mes chiens aboient, la caravane passe.

Il a joué, il n'a pas cillé, il a tenu dignement devant les guignols qui s'agitaient devant lui droit comme un I.

(3) Yael, September 10, 2015 7:08 PM

Bravo

Chalom,
Je pensais que Matisyahu n'aurait pas dû participer à ce festival mais en le voyant chanter et narguer les guignols avec leurs drapeaux verts noirs rouges et blancs, j'ai changé d'avis.
Il n'y a pas mieux que d'affronter ces démons plutôt que de les fuir.
C'est une très belle chanson comme toutes celles que cet artiste chante.
Il était H'abad et semble l'être moins, mais le coeur reste Kosher et c'est aussi bien ainsi.
Il faut dire que dans un milieu aussi dépravé que le showbiz, il n'y a pas de place pour les H'aredim. Je le sais, mon père zal, a travaillé durant des années à la télévision française et depuis toute petite j'ai vu ce monde d'artistes des bons et des nases, tous hypocrites, jaloux et intéressés, défoncés du matin au soir et débauchés... Il suffit qu'un Juif dans la Torah commence à toucher à la dope et c'est terminé, il n'y a plus de Chabbat, plus de Kipa, plus de contraintes, c'est ensuite les goyot, les bringues... Il n'y a presque plus de différence entre un Juif et un non Juif dans le comportement.
Mais dans le coeur un Juif reste toujours un Juif.
Petit conseil à nos frères qui n'ont pas encore fait leur Alyah, pensez-y car les places vont devenir de plus en plus chères, mais la place de chaque Juif est ici et nulle part ailleurs.
Il faut aimer Israël pour venir y vivre sinon vous ne reussirez rien ici, il ne faut pas venir par ras le bol, par dégout de la france.
C'est très bien la france, mais Israël pour un Juif, c'est mieux !
Shana Tova à tous, et que HM ramène le Am Israël sur sa terre jusqu'à la Guéoula cette année.
Yael A. G.
Jérusalem
ISRAEL

(2) ANNA, September 7, 2015 7:56 PM

techouva

courageux, mais dommage pour cet artiste que la musique a éloigné du chemin de la torah, je souhaite que ses convictions juives le ramènent à la maison! Jerusalem dans toute son ampleur et sa signification!

(1) eb, August 25, 2015 7:51 AM

Super prestation

Super prestation,, le courage en plus!

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.