cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




8 ans après Gilad Shalit, le Hamas récidive

8 ans après Gilad Shalit, le Hamas récidive

Mêmes méthodes, mêmes discours de haine, mêmes célébrations de joie… Depuis l’enlèvement de Shalit, rien n’a changé au Hamas. La preuve.

par
Plus...

Le 12 juin 2014, il y a déjà 12 jours, trois jeunes Israéliens ont été kidnappés par le Hamas, en Judée-Samarie. Eyal Yifrach, Gilad Shaar et Naftali Frankel sont depuis maintenus en captivité par les terroristes de cette organisation. Ce n’est malheureusement pas la première fois que les enlèvements mettent en danger la vie des citoyens d’Israël. En 8 ans, depuis l’enlèvement de Gilad Shalit, rien n’a changé, la preuve.

8 ans plus tard…
… les enlèvements menacent toujours les habitants d’Israël

Depuis janvier 2013, Tsahal et l’Agence de Sécurité Israélienne (plus communément appelée Shin Bet) ont déjoué 64 tentatives d’enlèvement dont la grande majorité ont été mises en œuvre par le Hamas. Il y a 8 ans jour pour jour, c’était le soldat Gilad Shalit qui tombait entre les mains de ravisseurs. Le Hamas l’a retenu captif pendant cinq longues années jusqu’à sa libération en 2011 en échange de 1027 terroristes emprisonnés en Israël. Il y a quelques jours, c’était Eyal, Gilad et Naftali.

8 ans plus tard…
… le Hamas tient les mêmes discours

“La courageuse résistance, qui a kidnappé et détenu des Israéliens…peut, avec l’aide d’Allah, recommencer”. Tels sont les mots du Premier ministre du Hamas Ismail Haniyeh. Les intentions de cette organisation sont claires, hier comme aujourd’hui : kidnapper des citoyens israéliens pour semer la terreur.

8 ans plus tard…
… les célébrations des enlèvements atteignent les rues palestiniennes

Fêtes de fin d’études dans les universités, distribution de bonbons, campagne de trois doigts levés pour représenter les trois kidnappés… Un vent de joie a traversé les rues de Judée-Samarie et a parcouru les réseaux sociaux depuis le kidnapping d’Eyal, Gilad et Naftali. Les Palestiniens l’associent à celui du soldat Shalit en 2006 et suggèrent que les 3 kidnappés permettront la libération de 3 fois plus de terroristes.

1 Shalit = 1027 prisonniers, 3 Shalit = 3081 prisonniers

8 ans plus tard…
… la convention de Genève sur les prisonniers est à nouveau violée

La Convention de Genève prévoit que la Croix Rouge puisse avoir accès aux soldats ou civils faits prisonniers en tant de conflit. Alors qu’il y a 8 ans Gilad Shalit n’avait déjà pas eu accès aux visites d’une quelconque organisation humanitaire, Eyal, Gilad et Naftali ont à nouveau été enlevé et sont retenus en violation du droit international. Ils ne peuvent rencontrer ni instances internationales (exemple Croix Rouge) ni visiteurs qui pourraient confirmer qu’ils sont toujours en vie.

8 ans plus tard…
… les roquettes de Gaza frappent toujours Israël

Depuis janvier 2014, près de 230 roquettes ont été tirées sur Israël depuis la bande de Gaza et plus de 10 000 en 8 ans. Suite à l’Opération Pilier de Défense lancée par Israël en novembre 2012 afin de mettre fin aux tirs incessants de roquettes depuis la bande de Gaza, le nombre d’attaques avait significativement diminué mais depuis la récente Opération Gardien de nos Frères visant à retrouver les trois kidnappés, les terroristes de Gaza tirs quasi quotidiennement des roquettes en direction du territoire israélien.

8 ans plus tard…
… les terroristes construisent encore des tunnels terroristes

Le Hamas a amplifié sa stratégie terroriste de construction de tunnels dans la but d’introduire des armes dans la bande de Gaza et enlever des soldats. Depuis 4 ans, 4 tunnels ont été découverts et neutralisés par les forces de Tsahal. C’est grâce à cette méthode des tunnels qu’il y a 8 ans, des terroristes ont enlevé Gilad Shalit aux abords de la bande de Gaza. Depuis le kidnapping d’Eyal, Gilad et Naftali, l’Opération Gardien de nos Frères mené par Tsahal pour les retrouvé, à permis de découvrir des tunnels entre certains bâtiments et des caches d’armes souterraines au cœur de la Judée-Samarie.

Mais 8 ans plus tard…
… la détermination de Tsahal ne faiblit pas

Depuis l’annonce de l’enlèvement d’Eyal, Gilad et Naftali, les soldats de Tsahal n’ont pas cessé de les rechercher partout en Judée-Samarie, fouillant chaque maison, chaque bâtiment. Une valeur était et restera inscrite dans l’esprit de chacun des soldats de l’armée israélienne : tout est fait pour protéger les habitants du pays quelques soient les menaces terroristes et aucun effort ne sera épargné pour ramener, sains et saufs, les trois jeunes à la maison, le plus vite possible.

Paru sur le blog de Tsahal.

30/6/2014

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub