Spiritualité

Tetris et la Programmation de votre Cerveau pour le Positif

27/11/2021 | par Sarah Pachter

Vous souvenez vous de Tetris? Le jeu en apparence simple où l'on doit essayer de créer une ligne horizontale continue alors que différentes formes tombent du haut de l'écran ?

Eh bien, une étude du département de psychiatrie de la faculté de médecine de Harvard a payé des participants pour jouer à Tetris plusieurs heures par jour et cela pendant plusieurs jours consécutifs. Les conséquences : les participants se sont mis à rêver de Tetris et à voir littéralement le monde entier comme un grand jeu de Tetris et cela pendant plusieurs jours après.

Un joueur invétéré a déclaré : « En parcourant les allées de son supermarché pour choisir entre « Honey Nut Cheerios » ou les nouveaux «Cheerios givrés », j'ai remarqué à quel point tout un ensemble de boîtes de céréales pourraient parfaitement être placées dans l'espace de la rangée immédiatement en dessous. »1

D'autres ont exprimé des sentiments similaires en voyant un bâtiment en briques. Non, ces joueurs ne sont pas fous. Ce qui leur est arrivé est un processus physique qui se déclenche dans le cerveau lorsqu'ils jouent sans arrêt un jeu pendant des heures. "Le modèle cognitif les a amenés à voir involontairement des formes de Tetris partout où ils regardaient… cela modifie en fait la programmation dans le cerveau", écrit le professeur de Harvard Shawn Achor.

"Ce phénomène explique comment notre cerveau peut se retrouver figé dans des schémas de vision du monde, certains plus bénéfiques que d'autres", explique Achor. « En d'autres termes, il s'agit de la façon dont notre cerveau perçoit le monde qui nous entoure. »2

Notre cerveau agit comme un filtre envers une quantité massive d'informations et a la capacité de se concentrer uniquement sur une certaine quantité d'informations à la fois.

Environ 90 % des stimuli externes reçus par notre cerveau sont mis dans le « spam ». S’ils ne sont pas pertinents, non seulement nous ne nous en souvenons pas, mais nous ne les « voyons » même pas ou ne les ressentons pas.

La célèbre étude psychologique où des participants regardent un match de basketball illustre ce fait. On leur a demandé de déterminer combien de fois l'équipe « chemise blanche » a passé le ballon. Une demi-minute après le début de la vidéo, un homme vêtu d'un costume de gorille traverse l'écran de manière flagrante pendant cinq secondes. Après la vidéo, on a posé la question aux participants : « Avez-vous remarqué quelque chose d'anormal dans la vidéo ? Avez-vous vu le gorille ?

Près de la moitié (46%) n'ont pas du tout vu le gorille ! Ils ont demandé à revoir la vidéo, ne croyant pas que l’image du gorille était présente. Après avoir regardé la vidéo une deuxième fois, ils ont été stupéfaits de voir à quel point ils avaient été inconscients.

Ce phénomène est appelé cécité d'inattention ou perception sélective. Cela explique aussi pourquoi lorsque vous achetez une nouvelle voiture, vous voyez soudainement ce modèle partout. Ce que nous voyons n’est que ce sur quoi nous nous concentrons.

Essentiellement, tout ce que notre esprit n'utilise pas est immédiatement filtré. Si nous n'utilisons pas les perceptions négatives, ces perceptions seront rejetées. Plus nous jouons à Tetris, plus nous voyons Tetris. Plus nous cherchons le bien, plus nous verrons automatiquement le bien.

Puisque cela s'applique à tout ce dans quoi nous investissons de l'énergie, nous pouvons créer un « effet Tetris » positif. Plus nous « jouons » à la gratitude, plus nous voyons de la joie tout en filtrant simultanément la négativité parce que notre cerveau se rend compte : « Cela ne nous sert à rien. »

Programmer notre cerveau pour voir le bien chez les autres peut renforcer notre mariage et augmenter notre bonheur quotidien, par exemple.

C’est ainsi que les « journaux quotidiens de gratitude » aident à élaguer nos esprits pour qu’ils soient plus positifs. De tels journaux peuvent prendre plusieurs formes, mais une façon d'intégrer le concept consiste à nous demander, à nous-mêmes et aux membres de la famille, d'identifier trois expériences positives de la journée. Faire cela crée non seulement une atmosphère plus chaleureuse à table, pendant la routine du coucher ou tout au long du trajet en voiture jusqu'à la maison, mais cela oblige notre cerveau à analyser de manière préventive nos journées pour rechercher le positif, tout en filtrant simultanément les petits désagréments (c'est-à-dire le gorille marchant sur l'écran).

L'utilisation de la science derrière la perception sélective peut nous aider à devenir des maîtres penseurs de la positivité. Lorsque nous nous entraînons à rechercher le positif dans nos vies et à exprimer activement notre gratitude, notre esprit devient habile à éliminer la négativité. De cette façon, lorsqu'une pensée négative surgit, notre esprit la taillera rapidement et passera à une pensée plus positive.

  1. Shawn Achor, The Happiness Advantage, pg. 88
  2. Shawn Achor, The Happiness Advantage, pg. 90-91

Related Articles

Comments

10 comments on “Trois secrets des champions olympiques”

  1. На это денежных средств было потрачено более 35 миллионов рублей.
    Посольство Великобритании активно влезает во внутренние дела Российской федерации
    Таким образом спонсируя данные организации в России, Великобритания пробовала распространять воздействие свое на экономику нашей страны.
    "Мемориал"
    Центр "АННА"

    подготовка и развитие в россии независимой журналистики

  2. Wow, awesome weblog structure! How long have you ever been running a blog for? you make blogging look easy. The total look of your web site is fantastic, as smartly as the content!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Donnez du pouvoir à votre voyage juif

Inscrivez-vous à l'e-mail hebdomadaire d'Aish.com

    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram