cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




La menace d'Al-Quaïda et le mois d'Eloul

La menace d'Al-Quaïda et le mois d'Eloul

Quand le danger nous guette, sachons prêter l’oreille à la "sirène" du chofar.

par
Plus...

De hauts responsables américains se sont rencontrés samedi pour discuter de la fermeture de 22 ambassades américaines. En outre, de sérieuses mises en garde ont été émises à l’encontre des citoyens américains résidant à l’étranger et désirant voyager. Le Département d’État a annoncé que cette mise en garde restera en vigueur tout le mois d’août ; c’est la menace la plus grave à laquelle le monde occidental a été confronté depuis des années.

La France, l’Allemagne, le Canada et le Royaume-Uni se sont également empressés de fermer certaines de leurs représentations diplomatiques à l’étranger du fait des menaces terroristes.

Malheureusement, nous n’avons pas de détails à notre disposition sur cette inquiétante menace, mis à part que par le passé, les terroristes ont visé les transports publics et les sites touristiques. Le flou autour de cette mise en garde est effrayant. Nous ignorons où, comment et qui exactement projette de mettre en œuvre cette attaque potentielle. Le danger est partout.

À titre de comparaison, si vous tapez sur Google un symptôme que vous éprouvez lorsque vous vous sentez malade, vous obtiendrez des centaines, voire des milliers de maladies possibles comme résultat de votre recherche. Il peut vous falloir des heures avant de réaliser que vous êtes au même point qu’au début : vous avez un symptôme et craignez qu’il indique le pire, ou qu’il n’a aucune incidence. C’est à ce moment-là que la plupart d’entre nous cessent nos recherches sur Google et prennent rendez-vous chez le médecin.

Mais que se passe-t-il lorsque nous ne savons pas où nous tourner pour obtenir des réponses ? Lorsqu’une menace sérieuse dotée de paramètres inconnus pèse sur nous ? Lorsque nous ne pouvons ni aller sur Google, ni prévoir quoi que ce soit, ni fermer encore d’autres ambassades. Annulons-nous nos vols et nos voyages ? Et qu’en est-il lorsque la menace est encore plus proche, comme elle le fut le 11 septembre ? Et que se passe-t-il lorsque le danger, c’est de se rendre vers son propre bureau un beau jour d’été ? Nous sommes tous sur le qui-vive. Mais pourquoi ?

Cette semaine, le mois juif d’Eloul commence, et nous allons entendre le chofar chaque jour. Le son du chofar devrait nous ébranler. C’est une sirène. Un appel à s’éveiller. Des menaces pour nos âmes, nos corps, nos vies se profilent. Le danger est présent partout, mais une bonne partie de l’année, notre radar est éteint.

Au cours du mois d’Eloul, nous entendons la sirène nous enjoignant à rallumer le radar. Et soudain, nous pouvons entendre des gémissements dans notre cœur. De si nombreux signaux d’alarme que nous n’avons pas relevés tout au long de l’année, un tel éloignement de notre Créateur et de nous-mêmes que nous ne savons pas par où commencer.

On obtient des milliers de résultats pour chaque symptôme. Mais le moment est bienvenu pour limiter la recherche en ayant simplement recours au pouvoir et au potentiel de ce mois. Les lettres hébraïques du mois d’Eloul forment l’acronyme en hébreu de : « Je suis pour mon bien-aimé et mon bien-aimé est pour moi. » Lorsque le danger est partout, et nous ne savons pas vers où nous tourner, c’est là que nous commençons, par renforcer le lien qui nous unit à D.ieu. Lorsque nous ignorons comment, où et qui nous attaque, nous écoutons l’appel ancestral du chofar qui nous indique que le moment est venu de nous réveiller. Il nous fait signe : cessez vos recherches virtuelles et faites appel au Seul et Unique qui peut nous guérir.

Il nous avertit que le danger peut être partout, mais le Gardien d’Israël est aussi partout. Et peut-être est-ce là Son message signalant une alerte de haut niveau. Voici Eloul et le cri du chofar retentit dans le monde entier. Le danger nous guette partout ; il est temps de nous réveiller.

5/8/2013

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub