cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Plus...

Noah(Béréshit 6:9-11:32)

Où est la limite ?

On nous raconte dans la paracha de cette semaine que Dieu a envoyé un déluge pour détruire le monde.

La question fondamentale est la suivante : qu'avait donc fait la génération de Noa'h de si terrible pour mériter l'annihilation ? Le Midrash nous dit que la société d'alors était effectivement largement entachée de corruption et de crime, mais que Dieu n'a décrété le déluge qu'a partir du moment où ces vices sont devenus l'objet de célébration dans les chansons populaires, et qu'ils furent légalises.

C'est une chose d'être immoral, mais c'en est une toute autre que de lui apposer le sceau de la société. Les chances de pouvoir inverser le sens de la dégradation morale deviennent alors quasiment inexistantes. La seule solution restait donc, pour la génération de Noa'h, de tout recommencer à zéro. De nos jours, le monde des affaires et les médias cherchent en permanence à repousser les limites de ce qui est acceptable, que ce soit dans le domaine de la mode, de la musique, des jeux vidéo, où du mode de vie en général. J'ai toujours été impressionné par le fait que les parents sont sans cesse choqués par le niveau de permissivité de leur époque, exactement comme leurs propres parents l'étaient une génération plus tôt ! On repousse toujours la limite un peu plus loin. Il arrive un moment où l'individu devrait se demander : n'est-ce pas devenu un peu trop ?

Alors prenons le temps de considérer les comportements inappropriés dans ce qui nous entoure, comportements qui ont éventuellement pu nous atteindre nous aussi. Que ce soit les racontars du bureau, la jupe trop courte de celle-là, où un film trop violent. Faites le point : y a-t’il quelque chose qui vous gêne profondément, que vous ressentez comme étant mauvais ? Parce que voyez vous, l'excuse de « tout le monde le fait de toutes façons » ne va bientôt plus marcher. Et c'est précisément ce qu'à réalisé – trop tard – la génération du déluge.

Gagnons notre vraie liberté en identifiant le point au-delà duquel la chose devient inacceptable. Prenons la ferme décision que cela suffit et que nous ne voulons plus en faire partie !

24/10/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 1

(1) ifrah, October 24, 2014 4:32 AM

trop c'est trop!

je suis d'accord pour dire, qu'il va bien falloir arrêter toute cette dépravation de toute ordre.....
ce sont des insultes à l'être humain.....

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub