La Paracha de Vayigach décrit les préparatifs du voyage vers l'Égypte de Yaakov et sa famille. Le verset raconte que Yaakov envoya son fils Yéhoudah en éclaireur afin de prendre les dispositions nécessaires à leur arrivée. Le mot utiliser dans le verset pour "préparations" est "Léhorot". La Torah sous-entend par là qu'il est allé ouvrir une école pour étudier la Torah. 

C'est là que nous voyons la primauté donnée à l'étude de la Torah. Un judaïsme sans Torah est comme un corps sans esprit, coupé de toutes sources de vie. D'ailleurs, le Talmud affirme que "les sages amènent la paix dans le monde". La raison qui se cache derrière cette affirmation est la suivante: le but de l'étude de la Torah est de développer la compassion et la capacité à se remettre en question, afin d'honorer chaque être humain et de l'apprécier à sa juste valeur, car il a été créé à l'image de Dieu. Par conséquent, les érudits en Torah sont des modèles de paix dont l'influence irradie vers les autres et termine par affecter le monde entier.

Bien qu'il y ait eu une époque où la majorité des juifs américains ne se rendait pas compte de l'importance de l'étude de la Torah, mais à présent le vent est en train de tourner. L'émergence des "Collels de communauté" a relevé les standards de l'engagement envers la religion. Aujourd'hui, les leaders juifs de tous bords reconnaissent la centralité de l'étude de la Torah dans la préservation de l'identité juive. C'est d'ailleurs ce qu'a affirmé récemment l'un des dirigeants du judaïsme reformé: "Le seul mode d'éducation qui a de chances de réussir est celui qui prend ses racines dans l'engagement envers Dieu, la Torah et les Mitsvot. Tout au long des 3000 ans de l'histoire du peuple juif jamais rien d'autre n'a fonctionné".

Et ce concept fondamental on le trouve juste là sous nos yeux, dans la Paracha, lorsque Yaakov envoie Yéhouda créer une école de Torah, posant ainsi les fondations d'une vie juive en Égypte.