cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Plus...

Béréchit(Béréshit 1:1-6:8)

Toucher et manger

La paracha de Béréchit nous relate la fameuse histoire d’Adam et Ève mangeant le fruit défendu dans le Jardin d’Eden. Compte tenu du fait que Dieu en personne l’avait averti de ne pas en manger, l’acte de Adam n’en est que plus choquant. Que s’est il passé ? 

Dieu a effectivement dit à  Abraham : ‘Ne mange pas de l’arbre’. Or Adam, par excès de précaution, dit à Eve de ne pas toucher à l’arbre lorsqu’il lui rapporta l’interdit. 

Le serpent en tira avantage pour son propre complot. Il demanda à Eve : « quel est votre problème avec l’arbre ? », ce à quoi Eve répondit : « Nous n’avons pas l’autorisation de le toucher ». 

C’est à ce moment, nous dit le Midrash, que le serpent poussa Eve contre l’arbre en s’écriant : « Regarde ! Tu as touché l’arbre et rien ne s’est passé ! ». Profitant du trouble de Eve, le serpent enfonça le clou : « Dieu vous a dit de vous éloigner de l’arbre pour protéger Son propre statut. Sais-tu d’où il a tiré Son pouvoir pour créer le monde ? En mangeant de cet arbre ! C’est pourquoi Il veut que personne ne l’approche ! »  

Le serpent poursuivit : « Tu l’as touché et il ne t’est rien arrivé. Maintenant manges-en aussi! » 

Eve en mangea, et nous en souffrons jusqu’à ce jour. 

Examinons à présent ce qui s’est passé. L’interdiction émise par Adam de ne pas toucher l’arbre était une bonne précaution contre le danger qu’il représentait. Les municipalités n’érigent-elles pas des barrières autour des bouches d’égout ouvertes dans la rue ? Pourquoi ne devrait-on pas se protéger de transgresser la parole divine ? Mais l’erreur que Adam a commise résidait dans son omission de faire une distinction entre ce qui relevait de l’interdiction divine et ce qui relevait des précautions ajoutées par l’homme. 

C’est pourquoi nos Sages ont toujours tenu à distinguer la Loi de la Torah de la Loi rabbinique. L’erreur fatale commise par Adam fut de ne pas expliquer cette distinction.

15/3/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 1

(1) Michèle Toussaint, June 17, 2014 10:24 AM

caresser ou absorber la substance vitale

Quelle distinction éclairante entre l'interdiction divine et l'interdiction humaine! Toucher sans saisir ni s'emparer, c'est une inviter à entrer en relation, alors que manger, c'est tuer et transformer en substances qui vivifient ou en poisons violents. Il importe donc de prêter attention à ce dont je me nourris en observant les effets pour trouver les aliments les plus susceptibles de me faire grandir et évoluer.
Le décapeur de la pensée que fut Nietzsche fut transformé par les nazis en concepteur du 'surhomme'.

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub