cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Plus...

Ki Tavo(Deutéronome 26:1-29:8)

Un monde sans conséquences ?

Richard Dawkins, le biologiste évolutionnaire, décrit le D.ieu de l’Ancien Testament comme « le personnage le plus déplaisant de toutes les œuvres de fiction : jaloux et fier de l’être, impitoyable et tracassier ». La portion hebdomadaire de la Torah apporte de l’eau à son moulin parce D.ieu y décrit en termes figurés les désastres qui s’abattront sur le peuple Juif si celui-ci n’écoute pas ses commandements. Maladie, guerre, exil et famine – au point qu’un parent mangera la chair du corps de son propre enfant et refusera de la partager avec les reste de sa famille ! (Deutéronome 28:53-55)

Le tableau brossé ici est loin d’être réjouissant mais le pire est que tout ce qui est écrit dans cette portion hebdomadaire s’est produit à maintes reprises dans l’histoire juive.

Alors à quoi joue D.ieu ? Pourquoi tant de douleur ? Pourquoi tant de brutalité ?

Bien entendu, je ne vais pas donner une réponse complète en quelques lignes, mais j’aimerais au moins répondre à cette question par une autre question (comme tout bon rabbin devrait le faire).

Pourquoi nous plaignons-nous des conséquences alors qu’une vie sans conséquences serait notre pire cauchemar ?

Imaginons, pendant un instant, un monde sans conséquences. Je peux me lever aussi tard que je le souhaite mais je ne me ferai pas virer de mon boulot. Mieux encore, je peux même ne pas me présenter du tout, et mon joli petit salaire me sera viré automatiquement chaque mois dans mon compte en banque. Je peux dépenser ce que je veux et quand je le veux, sans jamais être à sec. Je peux avoir des relations extraconjugales avec qui je le souhaite, mais cela ne changera en rien mes sentiments envers mon conjoint et vice-versa. Je peux traverser la rue sans regarder, rouler à 1000 kms à l’heure, prendre le volant après avoir ingurgité un fût de bière – mais rien de grave ne m’arrivera à moi ni à personne d’autre.

Peut-on véritablement aspirer à une telle existence ? Une existence dans laquelle nos décisions n’ont aucun impact sur la tournure que prendront nos vies. Non. Sans conséquences, la vie serait futile et ne rimerait strictement à rien. Tout simplement, ce sont les conséquences qui donnent un sens à notre vie.

Les conséquences qui se produisent lorsqu’on ne respecte pas la Torah contribuent également à donner un sens à notre vie. Si j’avais passé ma vie à m’efforcer de devenir quelqu’un de bien, et que D.ieu m’aurait assis à côté d’Adolf Hitler au Ciel, ce serait se moquer de mes accomplissements dans la vie. De la même manière, si j’avais raté ma vie, et que D.ieu m’aurait assis près de Moïse, je me serais senti comme un imposteur.

Nous voulons des conséquences. Nous aspirons à des conséquences. Loin de faire de lui « un personnage impitoyable et tracassier » la réaction de D.ieu à notre désintérêt pour Lui en fait un être Qui aspire à nous aider à mener une vie pleine de sens.

9/9/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub