cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Plus...

Pessah(Exode 12:21-51)

Sortir de « son » Égypte personnelle…

Les Maîtres du Talmud enseignent que la délivrance messianique est calquée sur celle qui se produisit en Égypte, il y a plus de 3300 ans. D’où l’importance d’analyser les catalyseurs de cette dernier, afin de s’en inspirer pour hâter notre propre rédemption.

La paracha de Bo nous décrit la sortie d’Égypte mais surtout les événements, et l’état d’esprit des enfants d’Israël, lors ces moments tragiques.  Nous retiendrons trois points.

Il y eut tout d’abord la neuvième plaie, celle de l’obscurité, durant laquelle se produisit un fait assez déroutant qui dépassait la logique humaine. En effet, malgré l’épaisseur, presque palpable de l’obscurité, une lumière accompagnait les Enfants d’Israël partout où ils se déplaçaient.

Le deuxième point concerne le peuple égyptien et son attitude surprenante envers Moïse et les Hébreux. En effet, un verset nous rapporte : « Dieu donna la faveur du peuple (hébreu) aux yeux des Égyptiens. Moïse aussi était très grand en terre d’Égypte, aux yeux des serviteurs de Pharaon et aux yeux du peuple égyptien » (Exode XI, 3). Et les commentateurs de s’interroger : comment les Égyptiens purent porter un regard bienveillant sur un peuple et un homme qui étaient la cause de leur malheur ?

Enfin, dernier point et non des moindres : sans aucune crainte, chaque famille prit un agneau, qui était l’idole de l’Égypte avec ostensiblement, l’intention de le sacrifier !

Dépasser sa nature

L’Égypte dont il est question ici, doit être également comprise à un niveau personnel. Effectivement quand les Maîtres de la tradition juive évoquent l’Égypte sur le mode de la spiritualité, ils sous entendent  « l’esclavage mental et moral » qui éloigne l’homme de son prochain et de Dieu.  En d’autres termes, dès qu’un homme est pris dans les filets de tout ce qui l’aliène au niveau matériel ou intellectuel, il devient esclave d’un Pharaon qui chaque jour l’enfonce un peu plus dans les profondeurs du négatif. 

Comment peut-il s’extirper de cette situation ? En dépassant sa nature humaine qui, par essence, est limitée et en cherchant à atteindre une liberté qui confine à l’Infini. C’est ce que sous entend le Talmud (Traité Berakhot 5b)  quand il enseigne « qu’un prisonnier ne se libère jamais seul ». Effectivement, un homme prisonnier de ses mauvais penchants a besoin d’une aide extérieure qui dépasse sa condition humaine !

C’est ce qui se produisit en Égypte : les enfants d’Israël ne quittèrent l’Égypte que grâce à leur foi. C’est aussi dans cet esprit que la délivrance messianique se produira.

Lorsqu’un individu pratique le judaïsme sans entrain, par habitude, sa recherche spirituelle n’ira pas très loin. Pour déclencher la Libération finale, Dieu attend de chacun d’entre nous un dépassement de nos limites personnelles.  Dieu attend de chacun d’entre nous que nous allions vers les autres pour les aider matériellement, pour effacer toutes les disparités, pour construire une société basée sur de solides valeurs morales et sociales telles qu’elles sont explicitées dans la Bible.   

Dieu attend donc de nous la même attitude déterminé qui fut à l’origine de la première sortie d’Égypte. Quand on analyse toute l’histoire mouvementé de notre peuple, on ne peut être qu’être émerveillé par le fait qu’en dépit de toutes les vicissitudes nous existons encore.

De plus, nous constatons actuellement que malgré les souffrances, l’exil, la pauvreté et les persécutions, nombreux sont ceux qui cherchent un peu plus chaque jour à retrouver leurs racines. De nos jours, grâce à ce dépassement de soi, à l’instar de celui qui se produisit en Égypte, la lumière prévaut sur l’obscurité.  Après 2000 ans d’un exil trop souvent douloureux, le peuple juif revient à ses racines.  En outre, les valeurs morales et sociales de la Bible sont partagées par de nombreux individus.  Y a-t-il des indices plus clairs quant l’imminence de l’avènement du Messie ?


RAV YAACOV SPITEZKI

France : 01.77.47.61.88

Israël : 054 23 99 791

SHORASHIM

Le centre pour les étudiants francophones

Université Hébraïque de Jérusalem

21/1/2015

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 1

(1) Teko Kuessan, January 23, 2015 5:02 PM

Bien fait des enseignement Juifs

<>

-J'ai toujours critiqué la politique israellienne à l'egard de la palestine et du reste du monde..
Seule la vérité libère!!!!par le biais de Aish.fr,les Juifs n'ont jamais cessé de me surpprendre,leurs enseignement revèlent des vérités UNIVERSELLES,qui à n'importe quel lieu dans le monde éclairent,d'abord sur la nature humaine et surtout sur la relation qui doit exister entre l'homme,la Nature et Elohim,Le Saint d'israel,
Merci pour vos enseignements qui ne cessent de nous eclairer,je suis Chrétien,mais j'epouse plus la relation que le juif nourrit avec DIEU..
Benis soit DIEU,l'elohim des ages,à qui appartient la connaissance et la sagesse,qui par sa grace nous fortifie dans sa sagesse.
Shalom à tous

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub