cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Un nouveau départ

Un nouveau départ

Si le Nouvel An est un redoutable jour de jugement, pourquoi doit-on le considérer comme un motif de célébration?

par
Plus...

Rosh Hashana est un paradoxe. D'une part il s'agit d'une célébration - la douceur d'une nouvelle année, les habits de fête et les sucreries que l’on mange. D'autre part, il s’agit un jour de jugement: "Qui vivra et qui mourra?"

Et ce n’est pas tout, il y a des éléments encore plus troublants à Rosh Hashana. La fête comprend le premier et le deuxième des Dix Jours de Pénitence, aboutissant à Yom Kippour. Et pourtant, les prières de Rosh Hashana ne mentionnent rien sur le repentir. Il n'y a pas de confession de nos péchés, pas de regrets du passé, pas de récriminations. Alors, Roch Hachana est-elle une journée de repentir, ou non?

Nous savons que c'est un jour de jugement. Et si nous sommes jugés pour notre comportement de cette dernière année, alors nous nous serions attendus à voir au moins quelques jours de repentir venir avant le jour du jugement, et non après.

Et enfin, pourquoi sommes-nous jugés le premier jour de la nouvelle année? N’aurait-il pas été plus approprié d'être jugé à la fin de l'année précédente? C’est tout de même une drôle de façon de célébrer un Happy New Year - passer en jugement! Toutes ces apparentes incohérences exigent une enquête plus approfondie.

ÉNERGIE SPIRITUELLE

Chaque fête de l'année juive a une certaine énergie spirituelle et contient le potentiel qui est responsable de la création de cette fête. En substance, chaque année nous voyageons à travers le cycle des fêtes et nous revenons à ce même point dans le temps, et à ce même événement qui a eu lieu à cette date avec son esprit et son potentiel intact.

Par exemple, à Pessah, nous arrivons à une période propice à la liberté de l'esclavage. Tous les aspects de la révélation de Dieu et de la rédemption sont disponibles pour nous encore une fois chaque année, comme ils l’étaient quand le peuple juif a quitté l'Egypte. Les autres fêtes suivent également le même schéma.

Alors, qu'en est-il de Rosh Hashana? Quel est l’évènement historique qui s'est passé en ce jour? Sommes-nous censés commémorer quelque chose? Quelle est l'énergie inhérente à la première journée de Tichri?

Dans les prières de Rosh Hashana nous pouvons en obtenir un indice:

C'est le jour du début de votre création, un mémorial de la première journée ... aujourd'hui, c'est la conception du monde.

Il semble que le monde ait été créé à Roch Hachana!

La tradition nous dit que l'homme a été créé en ce jour, et c'est là que commence notre calendrier. Nous remontons à la première journée de la création de l'homme.

C'est le jour du début de la création, comme Eliezer R 'a déclaré: «En Tichri le monde a été créé." (Talmud, Rosh Hashana 27a)

Il y a un différend à ce sujet dans le Talmud. Le monde a-t-il été créé à Rosh Hashana, ou a pessah? Le Tosfot résout le problème:

Rabbi Yehoshua pense différemment de Rabbi Eliezer : que le monde a été créé en Nissan (le mois de la Pâque), mais ceux-ci et ceux-ci sont les mots du Dieu vivant. Et nous devons supposer que, au mois de Tichri, la pensée de créer est venue à l'esprit [de Dieu], mais elle n'a pas été mise en pratique dans la création jusqu'au mois de Nissan. (Tosfot Rosh Hashana 27a)

Qu'est-ce que cela pourrait signifier? Dieu a-t-il un esprit? Une idée peut-elle venir dans son esprit et prendre six mois pour se réaliser? Pour être planifiée et exécutée? Dieu est au-dessus du temps, et la notion de temps n'a été créée que le quatrième jour de la création avec le soleil et la lune! Ce ne peut pas être une description littérale des événements. Quelle est donc, alors la leçon enseignée par le biais de cette résolution du litige sur la date du jour de la création?

Dieu n'a évidemment pas été s'asseoir et réfléchir à son plan ambitieux visant à créer le monde à partir de Rosh Hashana jusqu'à Pessah. Au contraire, Dieu a créé le concept du monde ce jour-là, le plan, l'idée. Cette journée est une journée destinée à la conception de nouveau, une re-création, la journée de la «gestation» d'un plan, pas de son exécution. C'est cela l'énergie inhérente que nous pouvons puiser dans cette fête chaque année.

Chaque Roch Hachana, nous entrons dans ce cas premier de pré-création une fois de plus, en ce temps précis, avant que tous les temps n’aient commencé. Il y a, à nouveau, une planification du monde - dans son essence. Nous n'existons pas du tout dans le passé - il n'y a pas de passé ce jour-là, le monde n'a pas encore été créé!

Nous pouvons commencer à comprendre l'intensité de cette idée si nous revenons à une de nos questions antérieures. Pourquoi n’y a-t-il pas de repentir en ce jour? Aucun regret, aucune mention des péchés? Parce qu'il n'y a pas de passé à regretter et dont il faudrait se repentir. Nous sommes aujourd'hui recréés à partir de zéro, avec une ardoise vide.

UN NOUVEAU PLAN D'ACTION

 

Les prières sur Rosh Hashana se concentrent plutôt sur le règne de Dieu, sur le renouvellement par Dieu, de son royaume pour une autre année. Dieu juge son monde et les créatures qui s'y trouvent en ce jour, il détermine si leur existence est méritée, il décide de leur statut et des circonstances de cette nouvelle année.

Mais, alors, si ce jugement ne repose pas sur notre passé, puisque nous sommes «nouveaux», en cette journée, des êtres sans passé, sur quoi notre jugement est-il basé alors ? Comment Dieu peut-il décider si nous serons scellés dans le Livre de la Vie?

Il est attendu de nous, en ce jour, de concevoir un plan, de s'engager dans une vision de l'avenir, d’avoir de l'ambition et le désir de prendre une part active dans la suprême existence du Tout-Puissant et de son royaume dans l'année à venir. Et c'est ce sur cela que le jugement est basé.

Dans la mesure où nous pouvons nous retirer de nos limites passées, et atteindre les étoiles, nous nous voyons comme des êtres nouveaux impliqués dans un plan nouveau et ambitieux pour atteindre notre destin ultime, en tant qu'individus et en tant que nation. Dans cette mesure, nous avons choisi la vie et avons, de fait, été scellés dans le Livre de Vie pour l'année à venir.

Pour avoir des conseils pratiques sur un plan d'action à établir pour l’année à venir, consultez la section «Faire un plan pour votre vie".

9/9/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub