cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Trouver son Mazal

Trouver son Mazal

Comment trouver sa véritable âme sœur?

par
Plus...

L’autre jour, une de mes étudiantes me posa la question suivante: « Comment puis-je savoir si le garçon que je vais épouser est mon véritable Mazal ? ».

Je lui répliquai aussitôt : « La réponse importe peu. Prends ta relation au sérieux, mets-y tous tes efforts pour qu’elle s’épanouisse au mieux et ton fiancé deviendra alors ton Mazal. »

Le Mazal est l'une des notions les plus confuses et difficiles à appréhender de la vie juive. En effet, le Talmud affirme que 40 jours avant la formation du fœtus, une voix céleste décrète d'en haut qui doit être destiné à qui, mais elle ne nous donne pas d’autres indications sur les choix pratiques que nous devons faire pour y parvenir.

En réalité, cette notion peut se transformer en piège. Elle nous conduit à guetter des signes et autres présages, nous pousse à observer les voies mystérieuses de l'univers qui nous ont réunies mais nous fait ignorer les éléments fondamentaux nécessaires pour créer une relation solide et épanouissante.

Le fait incroyable de n’être « jamais » allé dans ce magasin auparavant, de ne jamais s’être trouvé à tel endroit à cette heure, d’acheter exactement les mêmes choses avant de vous connaitre, constitue de belles anecdotes à raconter (ou non) à vos petits-enfants, mais ne démontre en rien la gentillesse ou la fidélité de votre dulcinée.

La lune, les étoiles et toute l’aura magique qui vous entourent, ne donnent aucune indication sur son caractère et ne vous aident en aucun cas à savoir s’il est honnête et digne de confiance.

Et tout son charme et sa séduction ne nous apprendra rien sur sa capacité à tenir la route sur une longue distance, sur la valeur qu’il accorde au mot « responsabilité ».


C'est pourquoi je recommande vivement que si l’on éprouve le besoin de parler du Mazal (et il semble que cela soit le cas!), qu’on le fasse en fin de discussion et non au début.

Lorsque deux personnes décident de partager leur vie, si elles se basent sur des valeurs communes et une bonne disposition de caractère, si elles choisissent de s’investir chacune sérieusement, elles parviendront alors à créer un mariage sain.

Le mazal est le résultat obtenu après de longues années d’efforts et de joie partagés, de chagrin et de fêtes, de larmes et de rires.

En travaillant dur, en se dévouant sans cesse à l’autre, les deux conjoints créeront un lien irrévocable. Par leurs activités, leur temps passé en famille, leur engagement communautaire, ils approfondiront leur unité. Le sentiment d'intimité et d’harmonie qui les liera ne fera que croître au fil du temps.

Le Mazal, c’est le résultat obtenu après s’être acquitté de ses devoirs, après avoir placé les besoins de l’autre avant nos propres besoins. Et c’est enfin aussi ce qu’on obtient quand on décide de continuer, d’aller de l’avant sans se soucier de l’état de la route. LeMazal c’est le résultat obtenu après de longues années d’efforts et de joie partagés, de chagrin et de fêtes, de larmes et de rires.

Dans le mot Mazal,il y a également une dimension quelque peu mystique – il vient lorsqu’on ne la recherche pas, lorsqu’on ne le poursuit pas activement, lorsqu’on ne se laisse pas berner par des illusions superficielles et une pseudo-spiritualité.

Le mazal est le résultat obtenu après avoir passé son temps à donner de soi, de sa chaleur et de son attention, après avoir créé une véritable unité conjugale à partir de deux entités séparées.

Il est vrai que tout est entre les mains du Tout-Puissant, mais pas nécessairement de la manière dont nous l’imaginons. Si nous faisons réellement tout ce qu’il faut, ne ménageant ni nos efforts ni notre peine, pour faire en sorte que notre mariage réussisse, le Tout-Puissant accomplit alors un miracle – et nous fait prendre conscience, même si nous ne l’avions pas réalisé au début, que la personne que nous avons épousée est véritablement notre Mazal.

2/5/2013

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 1

(1) Anonyme, July 2, 2014 3:37 PM

Conseils

Bonjour,
Est-il possible de discuter avec un rav ou une rabbanite sur ce sujet ? J'ai besoin d'un conseil.
Merci :)

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub