cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Béshalla'h(Exode 13:17-17:16)

Un lieu étroit

La Parashat Beshalach raconte comment le peuple juif a quitté l'Égypte et s’est dirige vers le désert, quand soudain, ils trouvèrent Pharaon et ses troupes à leur poursuite. Les Juifs prirent peur, et s’écrièrent: «Nous préférons être esclaves en Egypte!" 
Ceci est une déclaration choquante, étant donné que le peuple juif avait enduré pendant 210 années le travail éreintant et l'esclavage. Comment se pourrait-il que cette situation ait pu être préférable à la liberté dont ils jouissaient désormais? 

La réponse est que l'esclavage présente un grand avantage: le confort. En Egypte, les Juifs ont reçu tous leurs besoins fondamentaux, nourriture, abri, et n'ont pas eu à  prendre des décisions sur la façon de passer leur journée ou ce qu’ils devaient accomplir. 

Il est intéressant qu’en hébreu, le mot pour dire Egypte - "Mitzrayim" - est semblable à «Maitzar" qui signifie « un lieu étroit ». D'une certaine manière, les Juifs préféraient un environnement confiné, plutôt que la responsabilité générale qui accompagne la liberté. Parfois, c'est la plus petite pièce qui nous fait nous sentir le plus en sécurité. 

En effet, toutes les transitions peuvent être effrayantes - que ce soit de se marier, commencer un nouvel emploi, ou passer à une nouvelle ville. On dit même qu'un bébé dans l'utérus est terrifié par ce qui attend de l'autre côté!

 
En fin de compte, c'est contre ce "confort" que nous devons lutter - ou bien nous ne serons jamais capables d'avancer dans la vie. Donc si vous êtes aux prises avec une décision, demandez-vous: Quelle est la pire chose qui puisse m’arriver? Et dans 10 ans, est-ce que je regretterai de n'avoir pas pris cette décision? 

Dans cette paracha, la mer se sépare enfin, et les Juifs s’échappent vers la liberté. À ce point ils éclatent en une joyeuse célébration - et pas seulement parce qu'ils avaient battus les Egyptiens, mais surtout parce qu'ils avaient conquis la peur qui les paralysait.

Publié: 15/3/2012

Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub