cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Noa'h
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Vayichla'h(Genèse 32:4-36:43)

L'idole intérieure

Dans la section de la Torah de cette semaine, Jacob ordonne à ses domestiques : "Rejetez les dieux étrangers qui sont en vous ...". Les Sages se demandent : Quels sont donc ces "dieux étrangers qui pourraient se trouver « à l’intérieur » d’une personne? Et de répondre : l’arrogance. 

Selon la pensée juive, l'arrogance est apparentée à l'idolâtrie, puisque ce trait de caractère désigne une forme d'adoration de soi. Une personne arrogante croit être le centre du monde. A ses yeux, rien n'est plus important que ce qu'elle est et ce qu'elle désire. Le judaïsme est intolérant à l'égard des hommes arrogants. Nos Sages nous rapportent les propos de Dieu concernant l'arrogant : "Il n'y a pas de place pour nous deux dans ce monde. Si tu ne m'acceptes pas à l’intérieur, je t’en évincerai". 

Les pièges de l'arrogance sont nombreux. Parmi les plus subtils, figure celui qui transforme l'arrogant en un pantin, esclave du regard de l'autre. Il est tellement soucieux de renvoyer aux autres une image positive de lui-même, qu'il sera prêt à tout pour faire "bon effet". Si son entourage apprécie les personnes puissantes, c'est ce qu'il devra devenir coûte que coûte. S'il recherche la compagnie des riches, il se verra contraint de s'enrichir. Si son entourage méprise la compassion, il saura à quoi s’en tenir. Il ne pourra en aucun cas être lui-même, ses valeurs étant systématiquement manipulées selon le bon gré et l'attente du monde extérieur. 

En revanche, une personne humble ne craint pas ce que les autres pensent d'elle, contrairement à l'arrogant qui ne pense pratiquement à rien d’autre, quoi qu’il en dise. C’est pourquoi, une personne humble se sentira toujours libre de vivre selon ses propres valeurs, que cela plaise ou non à son entourage. Tandis qu'une personne arrogante essaiera au contraire de coller le plus fidèlement possible à l'opinion de la majorité, sans égard pour ses propres convictions. 

Les Sages nous enseignent que l’humilité est la clé de la grandeur. Une personne arrogante peut réaliser beaucoup de grandes choses de façon ostentatoire. Cependant, ses exploits auront peu de valeur aux yeux de Dieu ainsi – au fond de lui – qu'à ses propres yeux. Extérieurement il sera peut-être respecté par son entourage, mais intérieurement il sera méprisé. Car un homme arrogant, qui fait toujours tout ce qu'il peut pour que les autres se sentent devant lui petits et insignifiants, ne saurait être aimé. 

Enfin, la personne arrogante ne connaitra jamais le vrai bonheur. Car il sait, mieux que quiconque, qu'il n’est pas beaucoup plus qu’un ballon gonflé d'air chaud. 

Le judaïsme nous recommande cependant de ne pas mépriser l'homme arrogant, mais plutôt de le prendre en pitié (pas de façon arrogante !). L’arrogance qu'il porte en lui étant déjà sa pire ennemie.

Publié: 15/3/2012

Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub