cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Émor
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




La sagesse des Rolling Stones

La sagesse des Rolling Stones

Les Rolling Stones se sont produits à Tel-Aviv. L’occasion de découvrir cinq messages très juifs issus des chansons de ces légendes de la musique.

par
Plus...

Les Rolling Stones se sont produits à Tel-Aviv mercredi soir, au grand dam des militants pro-palestiniens. Et c’est vraiment quelque chose d’historique.

Les Stones forment l’un des plus célèbres groupes de rock du monde. Ils sont aussi le plus vieux groupe de la planète. Il est donc surprenant qu’ils n’aient encore jamais mis les pieds en Israël.

Mais c’est à bien cela que servent les tournées de cinquantenaire.

Les Stones ne sont pas de simples musiciens. Ce sont des commentateurs sociaux perspicaces. Au gré de leurs chansons, se cachent pêle-mêle des messages d’espoir, de désespoir, et une analyse de la vie contemporaine.

Et si vous écoutez attentivement, vous trouverez par la même d’importants messages juifs.

En voici le top 5.

1. I Can’t Get No Satisfaction / Il n’est pas impossible d’atteindre la satisfaction

Accordé, c’est plutôt évident comme choix. Mais ça n’en reste pas moins une leçon de vie intemporelle.

When I'm driving in my car, and that man comes on the radio, and he's telling me more and more, about some useless information, supposed to fire my imagination.”

« Quand je roule en bagnole, et que ce type monte à la radio, et qu’il n’arrête pas de me déballer des informations inutiles censées enflammer mon imagination. »

À en croire les Stones, le consumérisme relayé à tue-tête par les médias vous convainc que vous ne pourrez jamais être satisfaits de votre sort. Vous n’en aurez jamais assez. Vous en voudrez toujours plus. Vous en aurez toujours besoin de plus.

Et si vous n’en voulez plus, ce type de la radio va vous convaincre du contraire. Et pourtant, comme les Stones essaient de vous le dire, rien n’est plus faux.

« Qui est riche ? Celui qui est heureux de sont sort » (Ethique des Pères, 4 :1) Je doute que les Stones étudiaient le Talmud quand ils ont écrit Satisfaction, mais il y a tout de même du vrai dans ce qu’ils disent.

Il n’est pas impossible d’atteindre la satisfaction. Il suffit simplement d’apprécier ce que vous avez. Ne faites pas dépendre votre bonheur d’éléments extérieurs. Car ces derniers ne sont pas de votre ressort. Soyez responsables de votre bonheur. Faites le bilan de toutes les bénédictions de votre vie et soyez heureux de votre sort.

La vraie richesse dépend de vous. Il ne vous en faut guère plus pour être heureux.

2. You Can’t Always Get What You Want / On ne peut pas toujours avoir ce qu’on veut

C’est vrai. Mais parfois, si on essaie vraiment, on parvient à ses fins.

Nous ne sommes pas en contrôle des situations. Les évènements de notre vie se déroulent autour de nous. Et nous n’en avons pas le contrôle. Ce n’est pas de notre ressort.

Que faire ?

Nous pouvons nous plaindre, nous tordre de douleur, nous énerver et nous apitoyer sur notre sort parce que rien ne va comme nous l’aurions voulu.

Ou bien vous pouvez suivre le conseil des Stones.

On ne peut pas toujours avoir ce qu’on veut. Alors quoi ? Dieu vous donne ce dont vous avez besoin.

Un bon entraîneur vous fera travailler dur. Il vous poussera dans vos derniers retranchements. Vous allez le détester pour cela parce que vous n’aimez pas travailler si dur.

Mais vous suivrez tout de même ses conseils.

Et quand vous parviendrez à vos fins, quand vous décrocherez la coupe, vous lui serez reconnaissants. Vous le remercierez de vous avoir stimulé. Au moment même, vous étiez hors de vous. Mais le jeu en valait la chandelle, avec du recul, vous vous en rendez compte.

Ce n’était pas ce que vous vouliez, ce n’était pas très agréable, mais c’est cela qui vous a permis de devenir la personne que vous vouliez être.

Et c’est là une idée juive fondamentale.

3. Paint it Black /Peins-le en noir

Ne soyez pas têtus. Ne vous repliez pas sur vous-même. Ne soyez pas égoïstes. Ne butez pas sur vos obsessions et vos inhibitions.

I see a red door and I want it painted black. No colors any more, I want them to turn black. I see the girls walk by, dressed in their summer clothes. I have to turn my head until my darkness goes.”

« Je vois une porte rouge et je la voudrais peinte en noir. Plus aucune couleur je les veux toutes changées en noir. Je vois les filles se promener habillées dans leurs habits d'été. Je dois détourner la tête jusqu'à ce que mon obscurité s'en aille. »

Ne pensez pas comme ça.

Dans une analogie assez fine, les Stones vous disent : « Arrêtez de voir la vie en noir. Concentrez-vous sur les bons côtés. Soyez positifs. Comme un rayon de soleil. »

Le rav Noa’h Weinberg, de mémoire bénie, disait : « Le bonheur n’est pas un évènement. C’est votre responsabilité. » Il est trop facile de se laisser aller à la tristesse et au pessimisme. Prenons la responsabilité de notre propre bonheur. Concentrons-nous sur la moitié pleine du verre. Le bonheur doit être notre priorité.

Cela ne tient qu’à vous.

4. Time Waits for No One / Le temps n’attend personne

Vrai. Quand vient notre heure, impossible d’échapper à l’ordre des choses. Et nous finissons tous au même endroit : la tombe. (Voir Ethique des Pères, 3 :1)

Time can tear down a building or destroy a woman's face. Hours are like diamonds, don't let them waste.”

« Le temps peut faire s'effondrer un immeuble ou détruire le visage d'une femme. Les heures sont comme les diamants, ne les gaspillez pas. »

On ne vit qu’une fois. Ne ratons pas notre chance. Ne perdons pas notre temps. Surtout pas en futilités. Ne passons pas notre vie à courir après des choses qui n’en valent pas la peine. Prenons le temps d’investir dans des valeurs sûres et authentiques.

Et si vous n’êtes pas d’accord, la mort en est la preuve. L’homme le plus fortuné comme le clochard le plus pauvre de la planète finissent tous deux par mourir. Et vous ne pouvez rien contre ça.

Réfléchissons un peu à nos valeurs et ànos priorités. Définissonsnos buts et nos objectifs.Recherchonsnotre mission et le but de notre vie. C’est dans ces domaines que nous devons concentrer nos efforts.

5. Waiting on a friend /En attendant un ami

"Je suis juste en train d'attendre un ami. »

Vos amis sont les personnes les plus chères de votre vie. Vos amis feront n’importe quoi pour vous. Et vous ferez de même pour eux.

L’amitié est un investissement. Qui demande du temps et des efforts. Vos amis ont des qualités. Prenez conscience de ces qualités. Concentrez-vous sur elles. Appréciez-les. Et appréciez ces relations.

Investissez-vous dans vos relations.

Les Stones ne sont pas un groupe comme les autres. Ce sont des grands routiers dans l’autoroute de la vie.

Et puis ils se sont produits en Israël.

Au diable le mouvement BDS !

6/6/2014

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 3

(2) Sami, June 9, 2014 9:35 PM

Et c'est quoi le modèle sociétal des Rolling Stones ???
Avoir ingurgité sans s'en cacher et de fait en en faisant l’apologie au près de la société, tout ce qu'il y a sur le marché de drogues dures et d'alcool en cascade ???
Avoir multipliées toutes les déviantes expériences sexuelles ???
Et c'est un Rabbin qui fait l'éloge de ce modèle immoral autant que non cacher, on rêve...
Comme quoi, comme l'a dit le Gaon de Vilna (ZATSAL !), la Torah, notre Sainte Torah, même étudiée des dizaines d'heures par jour sans moussar à la base c'est comme une plante que l'on arrose qui grandit mais sans tuteur donc pas droite mais de façon tordue...
Je ne dis pas que l'auteur qui est un rabbin est tordu, mais ce qu'il dit dans son article est à mes yeux de juifs français pratiquant et croyant, sincèrement croyant, est sans appel condamnable !!!!

Moi je condamne tout autant le modèle Tel Aviv qui représente avec d'autres (IBIZA, Cancoon, ST tropez, Miami, San Francisco...) la déviance du monde qui est à combattre !!! Et normalement, ce n'est pas un homme de la Torah qui devrait me contredire, normalement... Mais après lecture de l'article, je constate que l'on marche sur la tête pour le moins du moins !!!

(1) Eb, June 9, 2014 8:28 AM

N"importe quoi!

Les américains sont tellement plongés dans le matérialisme qu'ils en viennent à écrire vraiment n'importe quoi. Faut-il rappeler que les Stones ne furent longtemps qu'une coterie de toxicomanes qui partageaient leur temps entre hard-rock et orgies? C'est plus digne d'Haman que des Juifs...

Ytzhok, June 10, 2014 8:18 PM

@ Eb : De qui parlez-vous: De Rav Gluckin, ou bien des Rolling Stones ?

Parce que les Rolling Stones sont Britaniques, pas Américains.

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub