cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Les apparences

Les apparences

Combien sommes-nous prêts à payer pour du faux?

par
Plus...

Nous nous trouvions à 226 mètres sous terre, près de Johannesburg en Afrique du Sud, dans ce qui avait été l’une des plus riches mines d’or du monde. Notre guide Félicia nous expliquait que la mine contenait toujours de l’or, mais en densité trop faible pour valoir la peine d’être exploitée. « Voyez-vous, dit-elle en tendant la main vers le mur du tunnel que nous parcourions, il y a toujours de l’or ici. » 

Je dirigeai alors ma torche vers le mur rocailleux où j'aperçus effectivement des pépites d'or qui scintillaient. « Oui, je vois l’or » m'exclamai-je en caressant les éclats lumineux avec mes doigts.

Félicia se mit à rire: « Ça n’est pas de l’or, c’est ce qu'on appelle l'Or des Fous. Ça contient à peine 20% d’or, mais ça trompe les gens parce que ça ressemble à de l’or. »

- Alors où se trouve l’or véritable ? m’enquéris-je.

Comment peut-on avoir l’air tellement différent de ce qu’on est vraiment ?

Félicia me montra du doigt un petit morceau de roche noir et brillant:

- Ça c’est de l’or, pur à 99%.

- Mais ça ne resssemble pas à de l’or, m’écriai-je, c’est tout noir !

Félicia aquiesca: « C’est juste. Pour le faire ressembler à de l’or, il faut lui faire un traitement. D’abord broyer la roche, ensuite la pulvériser pour obtenir une poudre. Ensuite lui adjoindre du cyanure, un poison mortel. »

- Et ensuite sa couleur devient or ?

- Pas encore. À ce stade, ça va avoir l’air d’un cirage épais.

Puis elle détailla d’autres étapes qui allaient finir par lui donner l’aspect de l’or. Je fixai le morceau de roche brillant sur le mur, interloquée. Comment peut-on avoir l’air tellement différent de ce qu’on est vraiment ?  

Apparence physique contre réalité scientifique

Les apparences sont trompeuses. Nous pensons être immobiles, mais en réalité nous sommes assis sur une boule géante qui tourne à 1300 km/h. Notre planète elle-même tourne autour du soleil à 100.000 km/h. Et pourtant, on pourrait jurer qu’elle ne bouge pas. 

Toute la matière du monde pourrait tenir dans une bouteille de Coca-Cola.

La chaise sur laquelle on est assis parait solide. Elle est en fait composée d’atomes qui vibrent, où la quantité de matière solide n’atteint pas 1% du volume total. Dans un atome, la quantité de matière est comparable au volume d’un ballon de football placé au milieu d’un stade. D’après les scientifiques, toute la matière du monde pourrait tenir dans une bouteille de Coca-Cola. Ce qu’on prend pour de la matière solide n’est autre que du vide. Mais à nos yeux, et aux yeux des physiciens, ça a l’air de tout ce qu’il y a de plus solide. 

La physique quantique, avec ses lois qui défient toute logique, a porté le dernier coup de grâce aux monde des apparences. On pensait d’abord qu’elle ne s’appliquait qu’au monde microscopique des atomes et des particules élémentaires. Mais à présent elle supplante la physique classique dans de nombreux domaines du monde macro, dont la Relativité.

Comme le Dr. Vlatko Vedral, professeur de physique à Oxford l’a écrit dans le numéro de Juin 2011 de Scientific American : « Peu de physiciens actuels continuent à penser que la physique traditionnelle peut encore rivaliser avec la mécanique quantique. Elle n’est plus qu’une vague approximation d’un monde qui se révèle être quantique à toutes les échelles. »

C’est ainsi que la science la plus avancée soutient la thèse que nous vivons dans un monde où les apparences masquent les réalités.

Apparence physique contre réalité spirituelle.

Dieu se cache délibérément dans notre monde.

Du point de vue de la Torah, l’apparence trompeuse par excellence est celle qui nous fait croire à l’absence de présence divine, à un monde sans Dieu. L’Hébreu appelle notre monde : ‘Olam’ , littéralement : Le Caché. Dieu se cache délibérément dans notre monde. 

En réalité, Dieu est non seulement à l’origine de tout ce qui existe, mais il est aussi, selon la Torah, ‘Ein Od Milvado’ – rien n’existe en dehors de Lui. Ce qui revient à dire que tout, y compris notre monde physique, n’existe qu’en Dieu. Le nier équivaudrait à un poisson prétendant que l’eau n’existe pas.

Ceci n’est pas une théorie. Tous nos choix de vie sont en substance basés sur notre conception du monde : est-il simplement matériel ou bien sous-tendu d’une réalité spirituelle. Mais le processus mental requis pour percer le masque des apparences matérielles est plus ardu que celui qui transforme du rocher noir en or scintillant.

Un monde déconnecté  de sa source divine est un monde de l'Or des Fous, un monde où l’on préfèrera le mensonge à la vérité.

Au Royaume de l'Or des Fous, quand on vole, on s'enrichit

Dans la réalité, si l’on vole, on se rabaisse et l’on devient plus pauvre.

Au Royaume de l'Or des Fous, quand on se moque de quelqu’un au point de lui faire honte, on est supérieur à lui.

Dans la réalité, quand on se moque de quelqu’un au point de lui faire honte, on se ridiculise plus encore que sa victime.

Au Royaume de l'Or des Fous, quand on gagne une dispute avec sa femme ou son mari, on a gagné.

Dans la réalité, quand on se dispute avec sa femme ou son mari, on a perdu.

Au Royaume de l'Or des Fous, tricher permet de passer un examen.

Dans la réalité, tricher c’est rater le véritable examen.

Au Royaume de l'Or des Fous, quand on donne beaucoup aux œuvres de charité, on possède moins.

Dans la réalité, quand on donne beaucoup aux œuvres de charité, on possède plus. (Ainsi que le disait une femme emplie de sagesse à la fin de ses jours : ‘tout ce que je possède, c’est ce que j’ai donné’.)

Au Royaume de l'Or des Fous, nos concurrents sont nos adversaires, et plus ils réussissent, pire est la situation.

Dans la réalité, nous faisons partie d’un tout, et plus l’autre réussit, plus le ‘tout’ en profite, nous y compris.

Au Royaume de l'Or des Fous, ce qui peut arriver de pire, c’est de mourir.

Dans la réalité, ce qui peut arriver de pire, c’est de ne pas savoir pourquoi on vit.

Au Royaume de l'Or des Fous, notre moi principal c’est notre corps. C’est pourquoi nous lui accordons toutes nos attentions, notre argent et notre temps.

Dans la réalité, notre moi essentiel, c’est notre âme. C’est pourquoi, sans pour autant délaisser notre physique puisque c’est un commandement, notre énergie est investie pour développer cette prise de conscience et agir en accordance avec notre âme.

Produire de l’or véritable exige de creuser profondément sous la surface, puis d’entamer un  long processus de raffinage. Mais vaut-il la peine d’investir ne serait-ce qu’une minute dans du faux ?

25/7/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub