cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Une lettre de Dieu

Une lettre de Dieu

Arrivée juste à temps pour Roch Hachana, cette missive céleste vous donnera des ailes. À lire et à relire…

par le rabbin David Begoun
Plus...

Mon enfant chéri,

Je voudrais te souhaiter une chana tova, une bonne et douce année, et te confier certaines choses que Je pense que tu dois à tout prix savoir.

Lorsque Je t’observe, Je vois un être radicalement différent du reflet qui s’offre à toi lorsque tu te regardes dans le miroir. Parce que toi, tu te vois comme tu es maintenant. Tandis que moi, quand Je t’observe, Je vois l’être que tu peux devenir. Et mon objectif premier est de t’aider à progresser depuis l’endroit où tu te trouves maintenant, jusqu’à celui que Je sais que tu peux atteindre.

Parfois, tu te mets toi-même à l’épreuve et t’évertues à devenir cet être que j’ai eu en pensée lorsque Je t’ai créé. Alors Je me contente de t’observer, avec un plaisir non dissimulé, et te guide avec douceur dans cette direction. J’orchestre les événements et expériences de ta vie quotidienne pour te permettre de remplir au mieux ton objectif.

D’autres fois, Je dois te poser des défis et des obstacles pour te permettre de traduire ta grandeur potentielle en excellence avérée. Je sais que ces moments sont parfois douloureux, mais si Je ne te mets pas à l’épreuve, tu ne déploieras jamais ton potentiel. Je t’en prie, rappelle-toi que durant ces moments, Je suis plus proche de toi que jamais.

Et puis, Je voudrais te parler de l’un de mes éminents fonctionnaires. C’est le vice-président du département Développement Humain. Il s’appelle Yetser hara, mauvais penchant, et il travaille pour moi 365 jours par an, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le Yetser hara a une mauvaise réputation, mais en réalité, il est ton meilleur allié. Sans lui, tu demeurerais un moins-que-rien ad vitam æternam. Je lui ai donné carte blanche pour te lancer des défis constants et te confronter à un flot ininterrompu de tactiques originales, mais ceux-ci ont pour seul et unique objectif de te défier de progresser et de t’améliorer. Le Yétser hara et moi n’avons qu’un seul but pour chaque affrontement que tu as avec lui : nous voulons tous deux que tu le vainques et lui montres ce dont tu es capable. Bien entendu, une fois que tu triomphes de lui, je te le renvoie avec un obstacle encore plus difficile à surmonter, parce que c’est ainsi que tu deviendras quelqu’un d’exceptionnel.

J’ai un bon conseil à te donner : parle-moi. Le plus souvent possible. Et ne pense surtout pas que Je ne comprends que l’hébreu. Aucune langue n’a de secret pour moi. Alors n’hésite pas à t’adresser à moi dans ta propre langue. Et surtout, n’attends pas d’être à la synagogue pour le faire : parle-moi à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, quelque soit l’activité dans laquelle tu es engagé — quand tu conduis, ou quand tu marches dans la tue. Parle-moi avant d’aller dormir. Et surtout, parle-moi pendant Chabbath. Je suis toujours disponible et Je sais très bien écouter les autres. À vrai dire, Je te comprends mieux que quiconque d’autre (y compris toi-même) parce que tu m’appartiens et c’est moi qui t’ai créé. Alors, ne joue pas les timides, ne te sens pas gêné ; épanche ton cœur devant moi et Je te promets que Je te répondrai.

Et puis, n’oublie pas de profiter du Chabbath ; c’est un cadeau spécial que Je t’ai offert. Éteins ton portable, ordinateur, iPad et autres gadgets et profite du calme pour profiter de toutes les relations qui t’importent tant : ta relation avec Moi, ta relation avec toi-même et ta relation avec toutes ces personnes qui te sont chères. Même si tu n’arrives pas à mettre à profit les 25 heures à cette fin, efforce-toi de consacrer au moins une partie de ce jour pour te rapprocher de moi.

Je vais te révéler un secret : je m’adresse à toi tout le temps, mais je parle dans un faible murmure. Mais avec tous ces sons qui me font concurrence, cette cacophonie de bruits qui t’entoure, ma voix passe inaperçue. Trouve un petit moment de calme pendant Chabbat et tends l’oreille. Tu seras surpris par ce que tu entendras.

Ne t’avise pas à traverser le chemin de la vie en solitaire. Je voudrais que tu trouves un mentor qui puisse te guider, t’enseigner et te montrer comment Me trouver et te rapprocher de Moi. Quand tu auras trouvé une telle personne, attache-toi à lui ou elle et ne lâche pas prise. Fais en sorte qu’elle t’enseigne et te guide et surtout, prends ses conseils à cœur.

En parallèle, tâche de trouver un compagnon qui t’accompagnera durant ce chemin. Il te sera beaucoup plus facile d’entreprendre ce périple si tu es en bonne compagnie. De cette manière, vous pourrez tous deux vous assurer que vous maintenez le cap et avancez dans la bonne direction.

Si tu en as la possibilité, fais l’effort de venir dans l’endroit au monde où Ma présence se fait le plus ressentir. Passe quelque temps à Jérusalem, Ma cité éternelle, et absorbe la sagesse qui émane de ses murailles antiques.

À propos, Roch Hachana approche. C’est l’anniversaire de la création de l’Homme, un jour où Je me penche de nouveau sur la Pièce cosmique de l’histoire humaine et écris la scène suivante pour l’année à venir. Réfléchis au grand rôle que tu voudrais endosser. Je suis prêt à te laisser choisir n’importe quel rôle que tu souhaiterais jouer. Alors vois les choses en grand et brosse un tableau passionné de l’être que tu désires devenir l’année prochaine. Et à Roch Hachana, au lieu de compter les pages qui te restent dans ton livre de prière, parle-Moi et fais-Moi savoir le rôle que tu voudrais jouer.

Le Livre de la Vie sera ouvert en ce jour, et Je te confie la plume entre tes mains. Choisis la vie.

Avec tout mon affection,

Ton Père qui est au Ciel qui croit en toi et t’aime sans réserve

8/9/2015

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 2

(2) sebalos alimasi, September 11, 2015 9:52 AM

oui, l'éternelle Dieu nous aime depuis quand nous étions dans la ventre de notre mere et aujourd'hui je suis vraiment persuadé par la lettre que le bon DIEU m'envoie , il me dit un jour d'etre près d'aller visiter la sainte ville ou sa présence se fait sentir et d'arriver la ou il y a la fameuse mure de lamentation, je le ferai avec énergie avec amour que vous venez de mes confiez car c'est le secret et vous avez ajouter encore que je puisse vous parler a n'importe quelle heure le jours du chabbat.

(1) Itah, September 9, 2015 3:07 PM

Magnifique cette lettre que nous envoie Dieu

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub