cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




10 raisons pour lesquelles il nous faut à tout prix le Messie maintenant

10 raisons pour lesquelles il nous faut à tout prix le Messie maintenant

Dans le tumulte actuel d'insanités proférées dans le monde entier contre Israël, l’attente du Messie se fait plus urgente que jamais. La preuve par 10…

par
Plus...

A-t-on vraiment besoin du Messie ? N'est-ce-pas là un concept chrétien plutôt que juif ?

Je vous rassure d’emblée: la notion de Messie est aussi juive que le Chabbath, le Chéma Israël… ou la carpe farcie !

Qui sera le Messie ? Et bien ce sera un dirigeant charismatique, pieux et sage, qui régnera sur Israël. Il supervisera la reconstruction du Beth Hamikdach, le Temple de Jérusalem, rassemblera tous les Juifs dans leur patrie, Israël, et surtout inaugurera l'avènement d'une nouvelle ère de paix dans le monde et d'éveil spirituel où le monde entier reconnaîtra la vérité de Dieu et de la Torah : « La terre sera remplie de la connaissance de Dieu, comme les eaux couvrent la mer » (Isaïe 11:09).

Or lorsqu'on voit la folie outrageuse qui s'empare du monde et le conflit meurtrier actuel, on ne peut qu'aspirer à ce que le Messie se révèle au plus vite. La preuve en 9 points :

1. L'opération Bordure Protectrice en cours : de nombreux innocents ont été tués et l'émotion est palpable. Un triste exemple parmi tant d’autres : Jordan Bensemhoun, 22 ans, né à Lyon et monté en Israël seul, à l’âge de 16 ans s’était engagé dans l’unité d’élite de la brigade Golani. Il a  perdu la vie lors des combats qui ont opposé son unité aux terroristes du Hamas. Trente autres appelés avaient déjà trouvé la mort, tandis que la famille d’Oron Shaul fait aujourd'hui la douloureuse expérience d'être sans nouvelle de son fils de 21 ans disparu lors d'une action militaire. Pensons aussi à tous ces civils arabes qui ne sont pas de véhéments adversaires d'Israël, mais qui meurent parce que leur gouvernement pervers les utilise comme boucliers humains dans leur lutte contre l'ennemi sioniste.

2. Israël est mis au ban des nations pour la mort de ces civils gazaouis, alors même qu'il fait plus que n'importe quel autre pays pour protéger les populations civiles, y compris celle de son ennemi. L'armée israélienne utilise tous les moyens possibles pour alerter les civils d'une frappe de bâtiment : envoi de tracts, de SMS, appels téléphoniques, et même tir de sommation avant d'envoyer le missile dévastateur. Elle va même jusqu'à mettre en péril la vie de ses soldats dans une opération terrestre extrêmement dangereuse afin d'opérer des frappes ciblées contre les tunnels et autres infrastructures terroristes du Hamas.

Le Hamas est l’unique responsable de la tragédie de ses morts civils*. Il utilise sa population comme boucliers humains et cache des lance-roquettes dans les écoles et les mosquées. Au lieu de financer une économie florissante, il a détourné des dizaines de millions de dollars pour créer un Etat militarisé avec un monde souterrain bourré de stocks d'armes. Comme l'a si bien dit le Premier ministre Binyamin Nétanyahou : « Voici la différence entre eux et nous. Nous, nous utilisons notre défense antimissile pour protéger nos civils alors qu'eux utilisent leurs civils pour protéger leurs missiles. »

3. Il est tout bonnement impensable que 80% de la population israélienne soit sous la menace constante de tirs de roquettes par le Hamas. Dans quelle autre partie du monde une telle situation aurait été supportée aussi longtemps ?

4. À deux reprises déjà, des stocks de roquettes du Hamas ont été découverts dans des écoles de Gaza gérées par l'UNWRA (l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient). Là encore, au lieu d'exploiter ces établissements pour former leurs enfants, ils s'en servent de cachettes d'armes destinées à tuer des enfants en Israël. Le plus estomaquant, c'est qu'au lieu de les remettre à Israël, l'UNRWA a rendu les roquettes au Hamas, contribuant ainsi à soutenir leur objectif meurtrier.

5. La presse internationale s’en donne à cœur joie pour alimenter la haine anti-juive et anti-israélienne. Manifestation pour Gaza : « Nous sommes tous les enfants de Gaza » titrait Le Monde le jeudi 24 juillet. Pas un mot sur le calvaire quotidien des Israéliens qui vivent en état d’alerte permanent.

6. Le monde éructe ici et là de rassemblements antisémites, de manifestations violentes et d'émeutes qui rappellent malheureusement beaucoup l'Europe juste avant l'Holocauste. Des cris de « Mort aux Juifs » ont été entendus lors des manifestations anti-israéliennes en France, en Allemagne, en Espagne, en Turquie, en Belgique ou encore en Hollande. Les Juifs sont agressés, et pas seulement en Europe. À Calgary au Canada, les Arabes ont attaqué les participants à un rassemblement pro-israélien et la police n’est pas intervenue.

7. Alors que les media relayent l'importance de ces énormes et violents rassemblements anti-israéliens, LA grosse manifestation pro-israélienne a Londres n'a réuni que… 1500 personnes, ce qui représente moins d’1% de la communauté juive de Londres. Où sont les Juifs ? Sont-ils trop apeurée pour participer à ce genre d'évènements ? Ne se sentent-ils pas concernés ? Sont-ils partis en vacances d'été ? Et où sont passés les voyages de solidarité ? Sans parler de l'embargo décrété par l'Agence fédérale américaine de l'aviation civile qui, d'une certain façon récompense le terrorisme en isolant Israël du reste du monde.

8. Où est l'indignation morale envers la Syrie où plus de 700 personnes ont été tuées durant la seule semaine dernière, selon l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme ? Où sont les protestations en mémoire de plus de 50 000 civils qui ont été abattus en Syrie ces trois dernières années ?

9. Israël doit encore mettre la main sur et traduire en justice Amer Abu Aysha et Marwan Kawasme, les deux membres du Hamas soupçonnés d'avoir tué Naftali Frankel, Gilad Shaer et Eyal Yifrach.

10. Malgré tous les efforts communautaires en matière de sensibilisation, nous sommes en train de perdre la bataille contre l'assimilation. Comme l'a confirmé une récente étude du Pew Research Center, la situation empire au lieu de s'améliorer. Nous pouvons à peine soulever la question de mariage et de l'assimilation aujourd'hui sans offenser les Juifs qui auraient le plus besoin d'entendre ce discours. Bien qu'il existe d'extraordinaires initiatives ponctuelles d'innovation et de sensibilisation efficaces, à ce rythme, nous sommes sur le point de perdre toute une génération de Juifs actuellement non affiliés.

Ticha Béav approche à grands pas. C'est le temps de ressentir profondément la douleur du peuple juif en exil, et d’aspirer ardemment à une ère nouvelle lors de laquelle : « Ils briseront leurs épées pour en faire des socs et leurs lances des serpes; plus aucune nation ne lèvera plus l'épée contre une autre, et l'on n'apprendra plus la guerre » (Isaïe, 2:4).

* Le nombre de victimes civiles doit être confirmé. Al-Jazira a publié une liste des habitants de Gaza tués depuis l'opération de protection qu'Israël a déclenché il y a deux semaines, sur la base des données fournies par Ashraf al-Qedra, porte-parole du ministère de la Santé de Gaza. La répartition par âge et par sexe publiée sur le blog de la Israellycool, 1er blog anglophone en Israël, confirme une analyse similaire de CAMERA (Site anglophone de re-information) estimant que 82% des victimes étaient des hommes, et 66% âgés de 18 à 38 ans (âge combattant).

27/7/2014

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 4

(4) Anonyme, July 31, 2014 9:01 PM

Suite du précédent, Le messie viendra par la volonté

C'est là que se situent les bases qui nous ont fait connaître. Elles restent d'actualité et constituent un socle très solide. Le reste est secondaire. Il n'apporte rien de multiplier les difficultés. Ni de s'interdire d'appuyer sur un bouton, de s'habiller d'une manière particulière ou avoir une longue barbe. Dieu ne l'a jamais demandé.
Personne n'est plus saint que toi ou moi.

garav


(3) Anonyme, July 31, 2014 8:58 PM

La venue du messie ne dépend pas de la prière mais de la volonté.

L'antisemitisme est devenu mondial. Il veut et peut noyer les 13 millions de juifs qui restent et qui n'ont pu se développer par respect pour des règles rabbiniques de l'époque du sang bleu matrilinéaire.
Vivre ou survivre c'est se développer, progresser et s'étendre.
Le judaïsme ne peut survivre sans juifs.
C'est problématique.
Israël se doit de gagner toutes les guerres ou attendre la venue d'un messie qui va avec intelligence ouvrir une religion de dimension universelle à ceux qui le veulent.
Le messie ne pourra être un religieux incapable de faire les réformes nécessaires au développement du judaïsme. Il sera nécessaire de constater et d'affirmer que l'on est plus juif par enseignement que par le sang. (Il y a de mauvais juifs par le sang matrilinéaire). Les années d'études ne servent qu'à faire plaisir aux professeurs en leur donnant du travail. Seuls des arriérés rejettent la science et la connaissance.
Le gouvernement pourrait organiser une réunion de sages, intelligents et ouverts pour entamer les réformes nécessaires avec souplesse.
Dieu n'a pas besoin qu'on le prie 3, 4 ou 10 heures tous les jours. Il connaît l'âme et les pensées de chacun. Cela suffit. Il ne veut ni nous punir, ni nous envoyer dans je ne sais quel enfer. Il nous a fait des promesses, s'il ne les a pas tenues c'est que les sages n'ont pas compris ce qu'il a dit, ce qu'il voulait:" Etre aussi nombreux que les étoiles du ciel"
Les racines laissées par Abraham et les lois laissées par Moïse suffisent pour s'emparer de tous ceux qui souhaitent la paix et gagner le monde.

(2) Anonyme, July 28, 2014 9:31 AM

Le Messie à venir

Bonjour, En lisant Daniel Boyarin, on comprend que le judaïsme ancien attendait un Messie divin incarné et ce, sur la base de Daniel 7. Le Messie attendu dans votre article n'est pas le même. Qu'en penser? Que D. vous bénisse Dominique

(1) Amram Knafo, July 28, 2014 9:30 AM

Et le Mashiach ben Yosef

en Sukkat 52b et d'autres textes du talmud il est question du Mashiach Ben Yosef, Est-ce de ce messie là dont vous parlez où du Mashiach Ben David? quelle est la différence entre les deux?
Que vienne Mashiach rapidement to délivrer Israël.

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub